1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Volkswagen : une économie de 300 euros à la base du scandale ?
1 min de lecture

Volkswagen : une économie de 300 euros à la base du scandale ?

Volkswagen aurait pris la décision de truquer les moteurs diesel de ses voitures pour réaliser une économie de 300 euros par modèle pour un logiciel permettant de manipuler les tests.

Un modèle de Volkswagen exposé à Dusseldorf
Un modèle de Volkswagen exposé à Dusseldorf
Crédit : PATRIK STOLLARZ / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Le scandale Volkswagen continue de faire des remous et les informations tombent au compte goutte. Alors que la justice allemande a annoncé, ce lundi 28 septembre, l'ouverture d'une information judiciaire contre l'ancien patron de Volkswagen, Martin Winterkorn. La raison de cette gigantesque fraude a peut-être été dévoilée. Selon les informations du journal allemand Bild am Sonntag, relayées par Les Échos, cette supercherie serait née d'une économie minime à l'échelle d'une voiture

En 2007, Volkswagen décide d'adapter ses moteurs diesel aux États-Unis. Problème ? Les normes américaines sont beaucoup plus strictes que les normes européennes. Pour satisfaire aux attentes, l'entreprise allemande doit alors investir dans une nouvelle technologie. Or, celle-ci a un coût : 300 euros par véhicule. En pleine opération de réduction des coûts, Volkswagen se tourne vers un logiciel permettant de modifier, et donc frauder, les tests antipollution. Un choix qui aurait permis au géant de l'automobile d'économiser près de 3 milliards d'euros alors que le logiciel frauduleux a été installé sur 11 millions de véhicules dans le monde.

La rédaction vous recommande

Mais les conséquences de ce "cost-killing" devraient être bien plus lourdes pour Volkswagen. Cette affaire, révélée par l'agence environnementale américaine, n'est pas seulement embarrassante pour l'image du groupe mais pourrait se traduire par une amende record outre-Atlantique. Les premiers chiffres évoqués ? 18 milliards de dollars, à raison de 37.500 dollars par modèle concerné. Un chiffre qui pourrait encore s'alourdir alors que plusieurs plaintes ont été ouvertes dans le monde entier. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/