1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Une mauvaise année pour les charcutiers
2 min de lecture

Une mauvaise année pour les charcutiers

Info RTL REPLAY / INFO RTL - 2014 n'a pas été un bon cru pour les charcutiers, avec des ventes qui ont fait du sur-place selon la Fédération française des charcutiers-traiteurs.

Les ventes de charcuterie stagnent en France
Les ventes de charcuterie stagnent en France
Crédit : Christophe Ponzio
Une mauvaise année pour les charcutiers
00:02:35
Christophe Ponzio

La consommation de charcuterie en France a marqué le pas l'an dernier, et c'est une surprise pour un secteur habitué à de belles progressions. Les ventes ont fait du sur-place. C'est rare. Un petit +0,4%, soit trois fois moins que d'habitude, selon les chiffres du panel "Kantar", pour la Fédération française des Charcutiers Traiteurs, qui parle de mauvaise année. Ainsi les Français ont mangé un peu plus de 13 kilos de charcuterie, 100 grammes de moins en un an, soit 30,7 kilos par foyer. Mais gare aux apparences. Nous consommons 5 fois plus de saucisses ou de pâté que de chocolat !

Les Français préfèrent le jambon cuit qui est solide numéro 1 des ventes. L'an passé, pas d'innovation, mais des rayons qui débordent. Supérieur, au torchon, bio, noix, fumé, à l'étouffé, appauvri en sel... Les consommateurs s'y perdent et cherchent de l'authenticité. Et le marché ne progresse plus. Cela ne nous a pas empêché de manger chacun plus de 3 kilos de jambon l'an dernier. C'est une moyenne.
 
Les lardons sont deuxième du podium. Grillés ou non, qui sont appréciés notamment pour leurs petits prix. Viennent ensuite les saucisses qu'on appelle "à gros hachage" Morteau, Toulouse ou encore Montbéliard. Les rillettes, jambons crus, ou de volaille sont aussi dans le vert. 

Le saucisson voit rouge, le Nord toujours première région consommatrice

En revanche, le saucisson sec voit rouge avec -1,5%. Dans le Nord, ses ventes chutent spectaculairement de 10%. Enfin en queue de peloton, le boudin et les andouilles sont en repli aussi respectivement de -1,3% et -5,1%. du fait notamment de leur prix plus élevé.

On importe principalement du jambon sec d'Italie et d'Espagne. Pour les exportations, il s'agit surtout de saucisson sec, vers la Belgique, l'Allemagne et la Grande-Bretagne.
 
Cette charcuterie, on préfère l'acheter à la coupe, dans les grandes surfaces ou chez son charcutier. Mais les trois-quarts sont vendus au rayon libre-service des enseignes. De plus en plus dans les commerces de proximité, +7% l'an dernier. Alors que les magasins de hard-discount en vendent beaucoup moins. Quant à notre budget moyen, il est stable avec 312 euros dépensés par foyer pour ces petits moments de convivialité.

 Le Nord est toujours la région qui consomme le plus de charcuterie avec plus de 34 kilos par foyer, suivi de près par l'Est et l'Alsace, puis la Bretagne et la Normandie qui sont troisièmes. La lanterne rouge c'est la région parisienne, qui en consomme 30% de moins, 23,2 kilos.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire