2 min de lecture Club Med

Tourisme : les Chinois prennent le contrôle du Club Med

REPLAY / ÉDITO - Le Club Med a pris un nouveau virage en passant sous pavillon chinois. Ses villages seront entièrement revisités par ses nouveaux propriétaires.

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Tourisme : les Chinois prennent le contrôle du Club Med Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet Journaliste RTL

Après l'aéroport de Toulouse, le Club Med. Les Chinois prennent le contrôle d'une entreprise française mythique. "Et le bonheur, vous l'imaginez comment ?" : c'était le slogan du Club Méditerranée il y a quelques années. Désormais, le Club Med imagine le bonheur sous les tuiles vernissées du Temple du Ciel.

C'est le Chinois Fosun qui rachète en effet le Club Med. C'est la fin d'une histoire proprement française de 65 ans, qui avait commencé avec Gérard Blitz.

À l'époque, cet entrepreneur avait eu l'idée de récupérer les tentes de surplus de l'armée américaine, après la guerre, pour monter un village de vacances. Il avait été rejoint par Gilbert Trigano, un fabricant de matériel de camping. Ils inventent ensemble une merveille au plan marketing : le forfait tout compris.
Avec les Trente glorieuses et l'essor des classes moyennes, l'entreprise va prospérer et embellir.

Stratégie de montée en gamme

Mais depuis, les temps ont changé. Voilà quinze ans que le Club Med est tout juste à l'équilibre. Le secteur des voyages est devenu fragile, sous la concurrence de plus en plus féroce du low-cost, mais aussi à la merci des crises de l'actualité mondiale (attentats terroristes, crises géopolitiques, épidémies comme la grippe aviaire). À chaque fois, le Club Med boit la tasse.

À lire aussi
Serge Trigano le 19 octobre 2012. Club Med
Du Club Med au Mama Shelter : "Un lien d'amour", pour Serge Trigano

Du coup, le patron de l'entreprise, Henri Giscard d'Estaing - le fils de l'ancien président de la République - a initié une stratégie de montée en gamme : des prestations de meilleure qualité, vendues plus cher. Il voudrait être une marque de luxe dans le tourisme. Il a donc besoin d'argent pour investir.

La Chine en est à peu près là où était la France des années 1950, avec des classes moyennes qui voient leur pouvoir d'achat augmenter

François Lenglet
Partager la citation

Pourquoi avoir choisi les Chinois ? En fait, le Club Med vise non seulement la montée en gamme pour la clientèle occidentale, mais aussi le développement en Chine. En fait, la Chine en est à peu près là où était la France des années 1950, avec des classes moyennes qui voient leur pouvoir d'achat augmenter et qui sont prêts désormais à payer pour leurs loisirs. C'est donc un bon endroit pour un nouveau départ. Et pour se développer en Chine, mieux vaut un Chinois qu'un Patagon.

Fosun est d'ailleurs au capital du Club Med depuis plusieurs années. Le problème, c'est que le Chinois est largement majoritaire, parce qu'il n'y avait pas de partenaire français susceptible de devenir l'actionnaire de référence. C'est dommageable, mais c'est ainsi. La Caisse des Dépôts s'est même retirée du capital de l'entreprise. 

Même si l'entreprise n'est pas stratégique, c'est d'autant plus étonnant que si l'opération inverse s'était produite, jamais les Chinois n'auraient laissé un étranger prendre le contrôle d'une pépite locale. C'est interdit en Chine.

Philosophie du tai-chi

Fosun est le plus grand groupe privé chinois, dirigé par l'un des personnages les plus riches du pays, Guo Guangchang, qui pèse 4,5 milliards de dollars. On l'appelle le "Warren Buffet chinois".

Récemment, il a acheté un fabricant de vêtement italien, une compagnie de cosmétique israélienne, un immeuble à New York et une entreprise de biomédicale américaine.

Il dit investir en appliquant la philosophie du tai-chi, cet art martial chinois. Ah, ça va les dépayser à la direction financière du Club Med !

Quant aux villages, on va peut-être désormais y fêter le nouvel chinois. Ca tombe bien, c'est dans huit jours. C'est l'année de chèvre de bois qui commence. "Kung Hei Fat Choy", comme on dit en cantonnais. Ca veut dire "bonne année !"

RTL vous recommande
Lire la suite
Club Med Tourisme Vidéo
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants