1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Salon de Francfort : Volkswagen présente son dernier SUV
1 min de lecture

Salon de Francfort : Volkswagen présente son dernier SUV

REPLAY - Pour cette 67e édition de l'IAA, Volkswagen présente son T-Roc.

Le T-Roc de Volkswagen
Le T-Roc de Volkswagen
Crédit : Rene Fluger/AP/SIPA
Salon de Francfort : Volkswagen présente son dernier SUV
02:38
Christophe Bourroux & La rédaction numérique de RTL

La 67e édition de l'IAA, le salon de l'automobile de Francfort, se tiendra du 14 au 24 septembre. C'est le plus grand rendez-vous européen du secteur et plus de 900.000 visiteurs sont attendus.

Cette année, le secteur à la mode est celui des SUV, avec une grosse offensive de la part des constructeurs, et notamment sur les modèles compacts, c'est-à-dire les tout petits SUV, comme le Renault Capture ou la Peugeot 2008. C'est un style de voiture qui plaît, seulement voilà, le premier constructeur européen, Volkswagen, avait complètement zappé ce créneau et nous dévoile aujourd'hui le T-Roc.

Le modèle ressemble énormément à un autre modèle du constructeur allemand : la Golf. Les deux modèles ont quasiment la même dimension, juste un centimètre de différence en longueur et 8 cm en hauteur. Un look très classique sur un secteur où les autres se lâchent. C'est le cas par exemple du Nissan Juke. Donc, Volkswagen est plutôt très conventionnel. 

La rédaction vous recommande

Alors, le T-Roc, trop classique ? Disons que Volkswagen préfère capitaliser sur ses forces, à savoir une finition toujours au top - ce qui est le cas de cette voiture -, une mécanique excellente - ça, il faudra le tester -, même si la marque joue le côté baroudeur, sportif, comme avec les fausses sorties d'échappement. Le T-Roc débarquera en concessions en novembre à partir de 22.000 euros. Il sera disponible en traction ou en quatre roues motrices.

À écouter aussi

Relativement au JO 2024, pour lesquels Paris vient d'être désignée ville hôte, ce mercredi 13 septembre, Toyota est devenu, depuis le 1er janvier, fournisseur officiel du Comité international olympique jusqu'à la fin 2024, donc jusqu'aux JO de Paris. Et, cerise sur le capot, pour les JO 2020, l'idée du constructeur japonais est carrément d'allumer la flamme olympique depuis une voiture volante. Il y a donc 30 ingénieurs qui travaillent sur le projet et ils comptent bien réaliser cet exploit. Ils ont trois ans devant eux. Une passionnante course contre la montre s'engage, avec un premier prototype l'an prochain.

La rédaction vous recommande

 

À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/