1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Redressement judiciaire d'Ascométal : "On ne sait pas ce qui nous attend", dit un salarié
1 min de lecture

Redressement judiciaire d'Ascométal : "On ne sait pas ce qui nous attend", dit un salarié

RÉACTIONS - L'entreprise spécialisée dans la sidérurgie est en redressement judiciaire. Les salariés se disent "écœurés" et "abasourdis", d'autant plus qu'Arnaud Montebourg annonce de potentiels repreneurs.

Ascométal a été placé en redressement judiciaire. (Photo d'archive)
Ascométal a été placé en redressement judiciaire. (Photo d'archive)
Crédit : AFP / BORIS HORVAT
micros
La rédaction numérique de RTL

Ascométal est en redressement judiciaire pour six mois. La décision a été prise ce matin par le Tribunal de Commerce de Nanterre. Le groupe de sidérurgie qui emploie 1.900 salariés est plombé par une dette de 360 millions d'euros. La société est leader sur les aciers spéciaux pour l'automobile et l'industrie pétrolière.

Des salariés sous le choc

Arnaud Montebourg annonce ce vendredi 7 mars avoir plusieurs marques intéressées pour une reprise du groupe. En attendant, le choc est rude. Une réunion a été organisée en fin de matinée où tous sont sortis le visage fermé.

"C'est un écœurement totale. Tous les salariés sont dégoutés. La décision de justice a été reportée une fois, deux fois, trois fois, pour arriver à un redressement. On ne sait pas ce qui nous attend", explique un salarié. 

Deux plans sociaux en six ans

Le site a connu ces six dernières années, deux plans sociaux. Ils étaient 525 salariés il y a six ans. Désormais, ils ne sont plus que 108. Alors même qu'il entende Arnaud Montebourg parlait de repreneurs intéressés. Ils ne savent plus s'ils peuvent encore y croire.

À lire aussi

"Franchement, comme on est complètement abasourdis, cela peut entretenir l'espoir. Mais en même temps comme on est complètement désabusé on se sait qui et quoi croire. On a envie de travailler", affirme Nathalie Besson, déléguée CGT.
 
Selon les salariés, le site est viable. Certains tentent de rester optimistes en se disant que ce redressement judiciaire est la moins pire des solutions car s'il y avait eu un accord, le site était certain de fermer.

À écouter

"Les salariés d'Ascometal sont écoeurés", confie un employé
00:02:00
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/