1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. PSA : une équipe de week-end constituée pour répondre à la forte demande
2 min de lecture

PSA : une équipe de week-end constituée pour répondre à la forte demande

L'usine de Mulhouse va créer 750 postes en intérim pour répondre au succès de plusieurs modèles de la marque.

La ligne de production de l'usine PSA de Mulhouse.
La ligne de production de l'usine PSA de Mulhouse.
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

PSA a le vent en poupe et compte bien surfer sur cette tendance. Le constructeur automobile a vu ses ventes de voitures neuves augmenter au mois d'août, bien plus que ses concurrents. Face à ce succès, l'usine de Mulhouse a décidé de renforcer ses équipes pour pouvoir produire davantage et répondre à la demande notamment sur les Peugeot 2008, Citroën C4 et DS 4.

PSA Peugeot Citroën a vu ses ventes croître de 15,2% notamment grâce à Citroën alors que la moyenne des ventes de voiture neuves au mois d'août en France a été de 10%. Le chiffre est sorti mardi et l'entreprise avait déjà pensé à un plan. Une équipe de 750 personnes travaillera tous les week-ends pendant 6 à 7 mois dès janvier 2016. L'équipe comptera au total 950 postes, le solde étant occupé par des salariés du site qui opéreront une mobilité interne. L'entreprise va avoir recours à des intérimaires pour occuper les 750 postes.

Les salariés travailleront 24 heures payées 35, selon une répartition entre le samedi et le dimanche qui sera décidée "en concertation" avec les syndicats d’ici à la fin du mois, a affirmé le porte-parole du site joint par l’AFP.

Pour faire face, l’usine avait jusqu’alors multiplié les séances d’heures supplémentaires ces derniers mois. Celles-ci ont permis de produire un surplus de 10.000 voitures depuis avril, a précisé la direction. De nouvelles hausses de production sont prévues d’ici à la fin d’année, si bien que le site devrait atteindre ou dépasser légèrement la barre des 250.000 véhicules en 2015, a complété le porte-parole. 

Une bonne nouvelle relative pour les syndicats

À lire aussi

Du côté des syndicats, la nouvelle est plutôt bien accueillie. "Cela devrait permettre aux autres équipes de souffler en limitant les heures supplémentaires (…) pour enfin concilier vie de famille et vie professionnelle", ont réagi FO/CFTC/CFE-CGC dans un communiqué commun. Ils ont cependant réclamé la "réouverture des vannes des embauches en CDI", compte tenu de l’"activité soutenue". En revanche, la CGT dénonce "précarité poussée à son maximum (qui) ferme la porte à toute embauche en CDI".

Depuis juin, l’usine de Mulhouse fonctionne selon le "monoflux", qui consiste à concentrer sa fabrication sur une seule ligne, au titre de la politique de compactage des sites décidée par PSA.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/