1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Pourquoi la Bourse va-t-elle si bien aujourd'hui ?
1 min de lecture

Pourquoi la Bourse va-t-elle si bien aujourd'hui ?

REPLAY - François Lenglet explique pourquoi la bourse de Paris a clôturé en hausse (+2,39%) hier soir.

François Lenglet
François Lenglet
Crédit : Damien Rigondeaud
Pourquoi la Bourse va-t-elle si bien aujourd'hui ?
03:18
Pourquoi la Bourse va-t-elle si bien aujourd'hui ?
03:16
Lenglet-co - vendredi 23 octobre
03:20
François Lenglet

La bourse de Paris a clôturé en hausse jeudi 22 octobre (+2,39%). Leur héros, leur idole a parlé hier et il a dit des choses agréables pour l'oreille des financiers. Mario Draghi, le patron de la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé implicitement de nouvelles mesures pour l'économie. Implicitement parce que les banquiers parlent dans une langue un peu hermétique. Alan Greenspan, l'ancien patron de la réserve fédérale (FED), la banque centrale américaine, avait l'habitude de dire : "Si vous avez compris ce que je veux dire, c'est que j'ai du mal m'exprimer".

Parmi ces mesures annoncées, Mario Draghi laisse entendre une possible baisse des taux d'intérêt, puisque c'est la BCE qui définit le prix de l'argent dans la zone euro. L'idée de la BCE c'est de baisser le prix du crédit et de permettre aux entreprises et aux ménages de s'endetter plus facilement et donc de consommer et d'invertir pour faire fonctionner la machine.  

En réalité, c'est une politique qui est faite pour les marchés financiers pour les regonfler, leur redonner confiance en espérant qu'il y aura des répercussions sur le marché réel. C'est ce qui a été fait pour la crise financière en 2008-2009. Mais personne ne sait exactement dans quelle mesure ça a contribué à la reprise des États-Unis et du Royaume-Uni, les deux pays qui ont massivement pratiqué ces politiques.

La seule chose que l'on sait, c'est que ça a offert aux gros investisseurs de l'argent à bon compte. Ces politiques sont du carburant pour la spéculation, elles ont fait grimper les cours de la bourse et les prix de l'immobilier de façon délirante à certains endroits. C'est ce qui explique l'évolution des inégalités parce que les détenteurs de capitaux ont vu leur patrimoine fructifier bien plus vite que la croissance de l'économie réelle. Nous avons donc une économie à deux vitesses.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/