2 min de lecture Actu

VIDÉO - Pour Noël, Amazon déploie 15.000 robots dans ses entrepôts

REPLAY / ÉDITO - 15.000 robots Kiva vont être utilisés dans les centres logistiques du géant de l'e-commerce Amazon. Si une telle disposition prend de l'ampleur, trois millions d'emplois pourraient être supprimés d'ici 2025.

Micro générique Switch 245x300 Eco Menanteau
>
Pour Noël, Amazon déploie 15.000 robots dans ses entrepôts Crédit Image : RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission

Le géant américain du e-commerce va implanter 15.000 robots dans ses centres de distribution pour faire face au "coup de feu" de Noël. Cela n'annonce pas encore la fin des magasiniers. Mais cette année, les 80.000 intérimaires qui sont chaque année embauchés à cette période chez Amazon auront de nouveaux collègues.

Ces robots s'appellent tous Kiva. Ils pèsent tous 150 kilos. Ils se déplacent tous en silence, sans erreur, sans jamais s'interrompre dans les kilomètres de rayonnage des centres de logistique. Le job de Kiva et de ses copains est simple : satisfaire l'obsession de productivité de leur patron. 

>
Les robots magasiniers d'Amazon en action

Pour y parvenir, ils vont augmenter de 50% le nombre d'articles traités et accomplir leur tâche en un temps record (13 minutes contre une heure et demi par commande traditionnellement).

Une tendance lourde

Kiva va aussi se faire aider par un autre robot qui déniche mieux que quiconque un article sur un rayonnage, mais aussi par un système de vision qui permet de décharger un semi-remorque en moins de trente minutes. Au final, on arrive à 20% de gain dans les coûts d'exploitation pour Amazon. C'est difficile de lutter.

À lire aussi
Le grand Jury
Coronavirus : "Le bilan des fêtes de fin d'année n'est pas trop mauvais", dit Fontanet

Ce déploiement de robots est une tendance lourde. On est à un tournant. En 2009, on a installé dans le monde 55.000 robots ; cette année, c'est 180.000.

Comment, à tâche identique, faire cohabiter des salariés avec ces drôles de collègues ?

Christian Menanteau
Partager la citation

La marche est inexorable. Kiva n'a pas besoin de lumière, de chauffage, de toilettes aménagées ou de pause déjeuner. Comment, à tâche identique, faire cohabiter des salariés comme nous avec ces drôles de collègues ?

Cette question se pose partout. Nestlé a recruté 2.000 robots Pepper pour vendre ses capsules Nespresso. Les pharmaciens britanniques s'en remettent aux robots Rowa pour délivrer les prescriptions médicales.

Wall Street a déjà confié 70% de ses opérations de trading à des robots logiciels. Foxconn, celui qui fabrique les matériels Apple et emploie deux millions de Chinois, prévoit l'implantation d'un million de robots de production.

La robotisation, menace pour les cols blancs

Partout surgissent des robots. Secouristes, veilleurs de nuit, comptables, journalistes : aucune activité n'y échappe. En Franche-Comté, une PME lance un robot racleur de fumier.


L'Europe est en première ligne. Les deux-tiers des huit millions d'emplois de classe moyenne qui ont disparu ces dernières années seraient dus, selon un universitaire belge, à ces nouvelles technologies. Nous sommes dans une transition douloureuses. 

En France, par exemple, si d'ici 2025 20% des tâches répétitives étaient automatisées (ce qui est tout à fait concevable), les robots mettraient trois millions d'emplois au tapis. La mondialisation a étranglé les cols bleus. La robotisation va maintenant s'occuper des cols blancs.

Les repères du jour

- Big bang à venir dans la publicité. Pour la première fois, en Grande-Bretagne, le web a capté la moitié des volumes de la publicité.   

- La France va encore emprunter plus de 200 milliards d'euros en 2015.

La note du jour

13/20 aux 3.200 crémiers-fromagers de France. Ils ont décroché le label Artisan, signe de la reconnaissance de la technicité de leur métier, mais aussi un plus pour l'exportation d'un des symboles de l'art de vivre à la française.

RTL vous recommande
Lire la suite
Actu Emploi Robots
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants