1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Pollution automobile : qui sont les constructeurs les moins bien classés ?
1 min de lecture

Pollution automobile : qui sont les constructeurs les moins bien classés ?

Une ONG publie les résultats d'une étude qui secoue les idées reçues. Car les marques allemandes sont loin d'être les cancres de la classe.

Des bouchons sur le réseau autoroutier français (illustration)
Des bouchons sur le réseau autoroutier français (illustration)
Crédit : JEAN PIERRE MULLER / AFP
Pollution automobile : qui sont les constructeurs les moins bien classés ?
02:09
Pollution automobile : qui sont les constructeurs les moins bien classés ?
02:09
Christophe Bourroux & Loïc Farge

Cela s'appelle bousculer les idées reçues. Sur 230 voitures passées au crible, en matière d'émission d'oxyde d'azote, les quatre marques du groupe Volkswagen étudiées sont les moins mauvaises. Audi, Skoda, Seat et Volkswagen émettent, en effet, deux à trois plus que la norme autorisée. Certes, c'est plus que la limite, mais on est très loin des mauvais élèves. Dans la catégorie des diesels classés Euros 5 - c'est-à-dire sortis entre 2009 et 2013 -, c'est Renault qui détient le bonnet d'âne, avec des émissions sur route près de huit fois supérieures à la norme. Suivent Land Rover et Hyundai.

Pour les véhicules plus récents, avec des moteurs équipés de la norme actuelle - baptisée Euro 6 -, c'est Fiat qui s'en sort le moins bien. Selon ce rapport, les véhicules du groupe italien émettraient jusqu'à quinze fois plus de gaz polluants. Pour être tout à fait précis, il faut bien dire que ces résultats sont en partie issus de tests réalisés dans la circulation, ce que ne demande pas la norme actuelle.

Besoin de visibilité

Des millions de véhicules très polluants circulent en Europe. L'ONG Transport et Environnement estime ce chiffre à 29 millions de véhicules. Le plus mauvais élève de la classe, c'est la France - championne du monde du diesel - avec 5,5 millions de véhicules, devant l'Allemagne (5,3 millions). Le but est de démontrer que les tests sont obsolètes. Ils changeront dès l'an prochain. Fini le labo : les voitures évolueront, en partie dans le trafic.

L'organisation à l'origine de cette étude a une idée en tête : convaincre les autorités publiques. Elle demande la mise en place d'un gendarme européen qui effectuerait tous les contrôles à l'avenir. Plus de lisibilité et de visibilité ferait du bien à tout le monde.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/