1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Plan franco-allemand pour la croissance : ça chauffe entre Paris et Berlin
2 min de lecture

Plan franco-allemand pour la croissance : ça chauffe entre Paris et Berlin

REPLAY / ÉDITO - Le ministre allemand de l'Économie sera à Paris dans la semaine. D'importantes réformes devraient être annoncées, notamment une éventuelle révision des 35 heures.

Plan franco-allemand pour la croissance : ça chauffe entre Paris et Berlin
00:03:45
Plan franco-allemand pour la croissance : ça chauffe entre Paris et Berlin
00:03:46

Gel des salaires, 35 heures, marché du travail... Le gouvernement devrait annoncer, selon le journal allemand Der Spiegel, d'importantes réformes lors de la visite du ministre allemand de l'Économie Sigmar Gabriel à Paris. Ces annonces sont à prendre au sérieux ? Pour l'heure, ce qui est à prendre au sérieux c'est que ça chauffe entre Paris et Berlin. Tout comme l'intensité de la pression de Berlin sur la France pour que des mesures conformes à son diagnostic soient prises au plus vite.

Ce qui enfin à prendre au sérieux, c'est la coalition de Madrid, Lisbonne, Athènes, Dublin contre la France. Ces pays ont été mis au pain sec. Ils refusent que nous échappions à nos responsabilités, sous prétexte que nous sommes un grand pays.
Pour autant, est-ce que ces annonces sont crédibles ? Pas aujourd'hui. Le coauteur français du rapport qui envisage ces mesures est à Pékin. Ce qui est sûr, en revanche, c'est que le bras de fer est engagé avec François Hollande, et que la pression de Berlin et de la Commission européenne va se durcir.
Le gel des salaires sur trois ans est une décision qui, pour les 15,875 millions de salariés du privé, relève exclusivement du domaine des partenaires sociaux. Pas des ministres et encore moins du duo Macron-Gabriel.
L'assouplissement du marché du travail, c'est dans les tuyaux. On connait le projet français : plus de travail le dimanche, extension des zones commerciales déréglementées, allongement des horaires en nocturnes, etc. Au-delà, le veto du PS est sans ambiguïté.

Paris est objectivement dos au mur. Nos réformes ne convainquent personne. Les divergences se creusent

Christian Menanteau

Les 35 heures, c'est la tarte à la crème du débat politique national. Emmanuel Macron veut des assouplissements (on ne sait pas lesquels). En revanche, on connait les oppositions et les réticences de ses collègues, du PS et des syndicats. Le  dossier mériterait, c'est vrai, un sérieux coup de plumeau. C'est un tapis troué, ici par l'annualisation du temps de travail, là par les exceptions catégorielles.

Les 35 heures sont, depuis longtemps, une mascarade : trop rigides pour les petites structures, trop assistées par l'Etat (22 milliards d'aides) pour les grandes. C'est illisible, d'autant que la moyenne - tous contrats confondus - est, selon l'OCDE, de 37,2 heures en France contre 35,3 en Allemagne.

À écouter aussi

On va donc déboucher à Paris sur un bras de fer de plus en plus en plus virulent. Angela Merkel ne veut pas changer de ligne et accentue sa pression. Paris est objectivement dos au mur. Nos réformes ne convainquent personne. Les divergences se creusent. La facture s'annonce lourde pour tout le monde, puisque c'est la relance de la zone euro qui est en jeu.

Les repères du jour

- Volkswagen va investir 85 milliards au cours des cinq prochaines années. Signe que l'industrie allemande peut investir quand elle en a besoin.

84% des recrutements en France au deuxième trimestre ont été des CDD. Un record historique.

La note du jour

06/20 au ministère de la Justice. Il ne parvient pas à donner des contrats aux entreprises et aux PME qui assurent les écoutes téléphoniques de la justice.

RTL vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur