1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Pic de pollution aux particules : un tiers de la France en alerte maximum
1 min de lecture

Pic de pollution aux particules : un tiers de la France en alerte maximum

Un tiers des régions françaises est placé en alerte maximum à la pollution aux particules. Ce pic devrait se poursuivre jeudi en Ile-de-France.

Un tiers de la France a été placé en alerte maximum à la pollution aux particules.
Un tiers de la France a été placé en alerte maximum à la pollution aux particules.
Crédit : AFP / PATRICK KOVARIK
La rédaction numérique de RTL & AFP

Près d'un tiers des régions françaises est placé en alerte maximum à la pollution aux particules ce mercredi 12 mars. Cette pollution est favorisée par des conditions anticycloniques, et des nuits froides suivies de journées bien plus chaudes. Le niveau d'alerte était déclenché en Haute-Normandie, Calvados et Manche, la grande partie de la région Poitou-Charentes (Vienne, Deux-Sèvres, Charente-Maritime), Nord/Pas de Calais, Picardie, Marne et Ardennes, Ile-de-France, la majorité de la région Centre (l'Eure-et-Loir, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher et le Loiret), et Rhône-Alpes.

Ce seuil suppose une concentration de PM 10 ((particules dont le diamètre est inférieur à 10 microns) supérieure à 80 microgrammes de particules par m3 d'air. Il entraîne généralement une réduction de la vitesse des véhicules, l'interdiction des feux de cheminée, il est recommandé à la population de "reporter les activités physiques et sportives intenses, en plein air ou en intérieur", et d'éviter les promenades pour les enfants de moins de 6 ans.

Seuil de nouveau dépassé en Ile-de-France jeudi

Dans le Nord, "on peut s'attendre à ce que ce phénomène de pollution de l'air perdure jusqu'à vendredi au moins", a déclaré Céline Derosiaux, d'Atmo-Nord/Pas-de-Calais, l'agence régionale. Ce seuil sera, au moins, à nouveau dépassé jeudi en Ile-de-France, a indiqué l'agence Airparif.

Le niveau d'information, à partir d'une concentration de 50 microgrammes, était lui déclenché dans nombre d'autres régions comme la Bretagne et les Pays de Loire, une partie de la Bourgogne, la Lorraine et l'Alsace, une partie de Rhône-Alpes, et dans le Sud-Ouest, en Charente et dans l'agglomération de Bordeaux.

À lire aussi

Les particules peuvent provoquer de l'asthme, des allergies, des maladies respiratoires ou cardiovasculaires, et les plus fines d'entre elles (moins de 2,5 microns), qui pénètrent dans les ramifications les plus profondes des voies respiratoires et le sang, ont été classées "cancérogènes certains" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/