1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Pétrole : derrière la hausse des prix, la nouvelle stratégie de l'Opep
2 min de lecture

Pétrole : derrière la hausse des prix, la nouvelle stratégie de l'Opep

ÉDITO - Les prix à la pompe augmentent depuis plusieurs jours. Les grèves y sont pour quelque chose. Mais l’explication est aussi à chercher ailleurs que dans l'Hexagone.

Des puits de pétrole en Azerbaïdjan (illustration)
Des puits de pétrole en Azerbaïdjan (illustration)
Crédit : SIPA
Pétrole : derrière la hausse des prix, la nouvelle stratégie de l'Opep
00:02:14
Pétrole : derrière la hausse des prix, la nouvelle stratégie de l'Opep
00:02:23
Loïc Farge
Loïc Farge

Si les prix remontent c'est d’abord et avant tout parce que les pays producteurs de pétrole membres de l’Opep, finalisent une action coordonnée afin de mieux contrôler les volumes mis sur le marché mondial et par conséquent le prix de l'or noir. Leur stratégie est efficace : le brut valait 26 dollars le baril au début de l’année. Il est aujourd'hui facturé autour de 50. Une hausse de quasiment 100% qui se répercute dans nos stations-service.
Ce mouvement de reprise en main par les grands producteurs va-t-il se poursuivre ? Nous ne sommes pas loin du prix d’équilibre qui convient à l’Arabie Saoudite. Les pays membres de l’Opep, qui se retrouvent ce matin 2 juin à Vienne, savent qu'ils ne peuvent plus nous imposer des prix surréalistes très supérieurs à 100 dollars le baril.

L’Arabie Saoudite a réussi le crime parfait

Ryad, qui a ouvert en grand les vannes de ses puits pour maintenir ses parts de marché, peut se féliciter de sa stratégie. Elle a gagné son pari. De son côté son grand ennemi, l’Iran, qui doit financer sa sortie d’embargo, pourra augmenter ses recettes pétrolières. Sans l'afficher, les deux capitales ont trouvé un terrain d’entente au détriment de la production irakienne. On voit donc se dessiner un paysage où la production globale de l’Opep ne va pas baisser et où l’Arabie saoudite, un temps déstabilisée, va rester maîtresse du jeu et des prix. C’est, au moins en théorie, l’assurance de prix à la hausse comme à la baisse moins chaotiques.
Ce renchérissement ne s’explique-t-il pas aussi par ce qui se passe autour du pétrole de schistes ? L’Arabie Saoudite a réussi le crime parfait. En inondant le marché, elle a perdu de l’argent mais elle a tué cette nouvelle concurrence : le nombre de puits de forage de pétrole de schistes a été divisé par douze aux États-Unis. Premier effet, la production américaine devrait chuter de 8 à 10% cette année. Seconde conséquence : l’Opep fournit de nouveau plus de 40% du pétrole mondial. Un poids qui lui garantit la fin des prix bradés.

La note du jour

12/20 à Odile Renaud-Basso. Cette énarque va diriger le Trésor. Une direction de Bercy qui fait souvent office de ministre de l'Économie. C'est la première femme à occuper ce poste.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.