1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Mannequins hors normes, défilés choc... Les inattendus de la Fashion Week de New York
2 min de lecture

Mannequins hors normes, défilés choc... Les inattendus de la Fashion Week de New York

EN IMAGES - Avec un défilé coup de poing, la marque Pyer Moss a notamment fait monter sur les podiums le mouvement "Black Lives Matter" et dénoncé les violences policières contre les Afro-Américains.

Le défilé militant de Pyer Moss, en hommage aux victimes noires de policiers américains
Le défilé militant de Pyer Moss, en hommage aux victimes noires de policiers américains
Crédit : Fernando Leon / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Le défilé militant de Pyer Moss, en hommage aux victimes noires de policiers américains
"Breathe", inscrit au dos d'une veste, en référence à la mort d'Eric Garner
Le styliste a ajouté des étuis pour pistolet sur certains modèles
De fausses éclaboussures de sang, et les noms de victimes des violences policières sur des chaussures Pyer Moss
Du faux sang au dos d'une veste
Des étuis à pistolet, sur une veste Pyer Moss
Madeline Stuart, une jeune femme trisomique, a défilé à la Fashion Week
La jeune fille a défilé pour le collectif FTL Moda
Madeline Stuart en compagnie de deux autres mannequins
Madeline Stuart posant avec sa femme, en marge de la répétition du défilé
Candice Swanepoel est tombée lors du défilé Givenchy
Le mannequin s'est relevé avec le sourire
Pooja Mor a quant à elle trébuché sur des marches, lors du même défilé
Deux spectateurs l'ont aidée à se relever
La marque Opening Ceremony a engagé des danseurs pour son défilé
Les danseurs/mannequins ont notamment simulé des chutes
Le défilé militant de Pyer Moss, en hommage aux victimes noires de policiers américains Crédits : Fernando Leon / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
"Breathe", inscrit au dos d'une veste, en référence à la mort d'Eric Garner Crédits : Fernando Leon / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Le styliste a ajouté des étuis pour pistolet sur certains modèles Crédits : Fernando Leon / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
De fausses éclaboussures de sang, et les noms de victimes des violences policières sur des chaussures Pyer Moss Crédits : Joshua LOTT / AFP
Du faux sang au dos d'une veste Crédits : Joshua LOTT / AFP
Des étuis à pistolet, sur une veste Pyer Moss Crédits : Fernando Leon / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Madeline Stuart, une jeune femme trisomique, a défilé à la Fashion Week Crédits : Chance Yeh / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
La jeune fille a défilé pour le collectif FTL Moda Crédits : Chance Yeh / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Madeline Stuart en compagnie de deux autres mannequins Crédits : Chance Yeh / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Madeline Stuart posant avec sa femme, en marge de la répétition du défilé Crédits : TREVOR COLLENS / AFP
Candice Swanepoel est tombée lors du défilé Givenchy Crédits : Joshua LOTT / AFP
Le mannequin s'est relevé avec le sourire Crédits : Joshua LOTT / AFP
Pooja Mor a quant à elle trébuché sur des marches, lors du même défilé Crédits : Frazer Harrison / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Deux spectateurs l'ont aidée à se relever Crédits : Frazer Harrison / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
La marque Opening Ceremony a engagé des danseurs pour son défilé Crédits : Arun Nevader / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Les danseurs/mannequins ont notamment simulé des chutes Crédits : Arun Nevader / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
1/1
Charlie Vandekerkhove
Charlie Vandekerkhove

La Fashion Week de New York se termine ce jeudi 17 septembre. Les Dix journées écoulées entièrement consacrées à la mode ont été bien remplies, avec leur lot de défilés, de stars et de crépitements d'appareils photos. Mais en parallèle des grand-messes attendues, comme le défilé Givenchy, qui s'était exporté exceptionnellement aux États-Unis, il y a eu aussi les mannequins différents, les défilés militants et les inévitables chutes. Tour d'horizon des inattendus de la Fashion Week new-yorkaise.

Le défilé choc de Pyer Moss

Parmi les dizaines de défilés qui ont ponctué la Fashion Week de New York, du 10 au 17 septembre, un en particulier a marqué les esprits. Pour concevoir ce spectacle, Kerby Jean Raymond, créateur afro-américain et fondateur de la marque Pyer Moss, dit s'être inspiré de son vécu.

Après la diffusion d'une vidéo compilant des témoignages et les images de plusieurs morts récentes de personnes noires en marge d'arrestations, le styliste a fait défiler ses mannequins dans des tenues explicites : avec de fausses coulées et éclaboussures de sang, bariolant les vêtements, des bandeaux rouges en guise de collier, très ras-du-cou, mais aussi l'inscription "Breathe" (respire), soit le dernier mot prononcé par Eric Garner, mort étouffé par des policiers. En fond sonore, des bruits de tirs se faisaient entendre et l'on a pu apercevoir sur certaines tenues, des harnais passés autour des épaules, avec des étuis à pistolet.

Le styliste voulait dénoncer les violences policières à l'encontre des Afro-Américains. Il a donc fait monter sur les podiums le mouvement de protestation citoyenne Black Lives Matter (Les vies des noirs comptent) avec un défilé très militant.

Madeline Stuart, une mannequin qui fait bouger les lignes

À écouter aussi

La Fashion Week de New York a aussi été marquée par une jeune fille Australienne, sortie de l'anonymat il y a quelques semainesMadeline Stuart a défilé pour le collectif italien FTL Moda dans une robe argentée avec le visage peint de multiples couleurs. Si sa venue est un événement, c'est parce que la jeune fille souffre de trisomie 21. Elle est le deuxième mannequin trisomique de l'histoire de la Fashion Week, après l'actrice Jamie Brewer, vue notamment dans la série American Horror Story. Pour promouvoir la diversité, FTL Moda a aussi fait appel à un mannequin en fauteuil roulant, ainsi qu'à une jeune femme de 28 ans née sans avant-bras droit.

Les chutes de mannequins, simulées ou réelles

Comme chaque année, la Fashion Week a connu son lot de chutes. Les premières victimes ont été deux mannequins du défilé Givenchy : Candice Swanepoel, par ailleurs égérie de Victoria's Secret, et l'Indienne Pooja Mor, à quelques minutes d'intervalle. La première a trébuché, tandis que la deuxième a eu, semble-t-il, un problème avec ses chaussures, des mules à talons. Toutes les deux ont en tout cas choisi d'en rire, en postant une photo du moment crucial sur leur compte Insagram.

Fall from grace @riccardotisci17 @givenchyofficial #darkangel

Une photo publiée par Candice Swanepoel (@angelcandices) le

Pour son défilé, la marque Opening Ceremony a choisi des danseurs du New York City Ballet, qui ont livré une véritable performance. Ils ont notamment réalisé plusieurs chutes qui semblaient calculées, pour prendre à contre-pied ces moments de gêne inhérents aux défilés de mode.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/