1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Livret A : vers une nouvelle baisse du taux d'intérêt ?
2 min de lecture

Livret A : vers une nouvelle baisse du taux d'intérêt ?

REPLAY - Face à la faiblesse de l'inflation, le gouverneur de la Banque de France pourrait proposer une baisse du taux d'intérêt du livret A, qui serait dès lors inférieur à 1%.

Le taux du livret A va baisser en août
Le taux du livret A va baisser en août
Crédit : AFP PHOTO / FRANCOIS NASCIMBENI
Livret A : vers une nouvelle baisse du taux d'intérêt ?
01:08
Christophe Ponzio & La rédaction numérique de RTL

L'indice des prix à la consommation pour le mois de juin sera connu ce mercredi 15 juillet. Un indice qui pourrait aboutir à une baisse de la rémunération du livret A même si Manuel Valls a d'ores et déjà prévenu que le gouvernement était très sensible au pouvoir d'achat des Français. Sous entendu ? Le Premier ministre est défavorable à un taux inférieur à 1%. En janvier dernier, le taux aurait mécaniquement dû baisser à 0,25%. Mais Christophe Noyer, gouverneur de la Banque de France, avait proposé un repli à 0,75%. Un taux rejeté par le gouvernement, qui avait tranché en faveur d'un maintien à 1%.

Mais la menace d'une baisse est réelle pour les 62 millions de livrets A ouverts en France. S'il correspond au placement préféré des Français, le nombre de Plans Épargne Logement a été multiplié par deux depuis un an. Avec un taux de rémunération de 2,9% il y a un an, l'intérêt est plus grand pour les épargnants français. "Il n'y a pas besoin d'être un grand trader : pour un livret A qui me rapporterait 10 euros pour 1.000 euros placés, à vue de nez me rapporterait 30 ou 35 euros sur un PEL", réagit Raphaël, qui a fait le choix du Plan Épargne Logement pour ses enfants.

Une épargne bloquée pendant 4 ans

Avoir un taux d'intérêt fluctuant sur un Livret A, on a l’impression d'être la boîte à trésorerie de l'État

Raphaël, père de famille

Un PEL qui offre donc une certaine stabilité. "Avec un taux d'intérêt fluctuant sur un livret A, on a l’impression d'être la boîte à trésorerie de l'État et ce n'est pas forcément très agréable. On ne sait pas trop ce qu'on gagne et ce qu'on perd", a commenté le père de famille.

Il faut dire qu'ils sont 14 millions de Français à avoir pris cette option, malgré une épargne bloquée pendant 4 ans, contrairement au livret A, où l'argent est disponible immédiatement. Une nuance qui pose problème pour notre économie, selon certains spécialistes. "C'est moins de consommation et c'est l'investissement immobilier qui diminue. Cela a plutôt pesé sur la croissance. L'épargne est un peu stérilisée et sclérose notre économie", explique Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'épargne. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/