1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Le système de paiement Monéo, c'est terminé !
2 min de lecture

Le système de paiement Monéo, c'est terminé !

Ce porte-monnaie électronique a été boudé par les consommateurs. Les Français sont-ils vraiment réticents au paiement sans contact ?

Terminal de paiement par carte bleue
Terminal de paiement par carte bleue
Crédit : JOHN MACDOUGALL / AFP
Le système de paiement Monéo, c'est terminé !
00:02:24
Armelle Levy

À l'origine, Monéo, c'était une carte prépayée, qui permettait de payer son journal, sa baguette, son café, son parcmètre, sans sortir sa petite monnaie. Pour des petits achats, de moins de 30 euros. Un million et demi d'étudiants l'utilisaient aussi au restau U,  à la laverie, et à la photocopieuse. A priori utile mais il fallait la recharger en borne, ou sur internet. Et aujourd'hui, elle fait doublon avec les cartes bancaires puisque pour gagner du temps en caisse, vous pouvez utiliser votre carte bancaire, sans taper votre code secret. En la posant directement sur le terminal du commerçant.

33 millions de cartes bancaires équipées

Aujourd'hui, plus d'une carte sur deux, soit 33 millions, sont équipées du paiement sans contact. Reconnaissable à un petit logo wifi, présent sur la carte. Et pourtant, seulement 18% des Français utilisent cette technologie. C'est peu. Mais il y a un an, on comptait  5 millions de transactions par mois, en paiement sans contact.

Et un an plus tard, en mars 2015, ce sont 15 millions ! Trois fois plus. Ce qui veut dire que le succès arrive même si les Français se montrent encore réticents. Car ils aiment le cash : 86% sont très attachés à l'argent liquide. Nous aurions en moyenne, 42 euros 50 dans notre-monnaie. Et même 50 euros, pour les plus de 35 ans ! Je vérifie mon porte-monnaie.

Un piratage limité

Mais surtout, les Français ont besoin d'être rassurés. Des informaticiens nous ont prouvé que juste avec un téléphone, ils pouvaient intercepter nos données, entre la carte et le terminal. On peut donc capter votre numéro de carte bancaire, dans un rayon de dix mètres. Et dans les transports en commun, on peut lire à distance les données personnelles de son voisin.

À lire aussi

Le risque de piratage reste toutefois limité. La direction des cartes Visa m'explique que juste avec un numéro de carte, un pirate ne peut pas frauder puisqu'il n'a pas la puce de votre carte ni le cryptogramme nécessaire au règlement sur internet, ce qui est censé nous rassurer !

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/