1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Le Sénat adopte le budget 2015 modifié par la droite
2 min de lecture

Le Sénat adopte le budget 2015 modifié par la droite

Ce mardi, le Sénat a adopté le budget 2015, que la droite, majoritaire, avait préalablement modifié.

Les sénateurs réunis au palais du Luxembourg, le 28 octobre 2014 (archives)
Les sénateurs réunis au palais du Luxembourg, le 28 octobre 2014 (archives)
Crédit : AFP / FRANCOIS GUILLOT
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

Ce mardi 9 décembre, le Sénat a adopté le budget 2015, profondément modifié par sa nouvelle majorité de droite, contre l'avis du gouvernement.

A l'occasion d'un vote solennel, 189 sénateurs de droite se sont prononcés en faveur du projet de loi de finances (PLF) tandis que 151 de gauche et les deux du Front national l'ont rejeté.

Une version qui sera retoquée à l'Assemblée

La version votée par la Haute Assemblée a toutefois de fortes chances de ne pas prospérer. Elle doit encore faire l'objet d'une commission mixte paritaire (sept députés, sept sénateurs), qui tentera de trouver une version commune aux deux chambres. En cas d'échec, attendu, c'est l'Assemblée qui a le dernier mot.

"L'Assemblée nationale rétablira un budget qui puisse être exécuté", a prévenu le secrétaire d'Etat au budget Christian Eckert à l'issue des débats.

Maintenant que l'UMP est en situation de responsabilité au Sénat, nous ne comprenons plus sa ligne politique.

André Gattolin, écologiste
À lire aussi

"Avant que la droite ne remporte le Sénat, nous avions une idée claire de ce que voulait l'UMP : 150 milliards d'économies", a développé André Gattolin (écologiste). "C'était irréaliste, mais c'était clair. Maintenant que l'UMP est en situation de responsabilité au Sénat, nous ne comprenons plus sa ligne politique", a-t-il ajouté.

Et pour Thierry Foucaud (CRC), "les votes de la majorité sénatoriale auront montré que la réduction des dépenses publiques n'est pas la voie de la réduction de la dette. Il faudrait 40 ans de cette purge pour l'apurer ! C'est du côté des recettes qu'il faut chercher".

Ce projet porte la marque du Sénat et de sa nouvelle majorité.

Albéric de Montgolfier, rapporteur général du budget

En revanche, pour le rapporteur général du budget Albéric de Montgolfier, "ce projet porte la marque du Sénat et de sa nouvelle majorité". Ce projet de loi "n'est pas celui que la majorité sénatoriale aurait élaboré", a-t-il encore dit, "mais les règles constitutionnelles ne nous permettent pas de modifier comme nous le voudrions les priorités du gouvernement en matière de crédits".

"Le Sénat est enfin sorti de sa posture d'opposition systématique et a démontré sa capacité à améliorer de manière concrète et crédible, dans l'intérêt du pays, le projet de loi de finances 2015 porté par le gouvernement", a déclaré son président, l'UMP Gérard Larcher.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/