1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. L'exemplarité allemande mise à mal par le scandale Volkswagen
2 min de lecture

L'exemplarité allemande mise à mal par le scandale Volkswagen

REPLAY - Écoutez ou réécoutez On refait le monde de Marc-Olivier Fogiel du 22 septembre 2015.

Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
Crédit : Elodie Grégoire
ON REFAIT LE MONDE
29:59
L'exemplarité allemande mise à mal par le scandale Volkswagen ?
13:01
Le suicide assisté est-il un droit ?
08:46
Faut-il regretter l'idée d'ouvrir les musées 7 jours sur 7 ?
08:12

Un refait le monde avec :

- Ivan Levaï, journaliste
- Joseph Macé Scaron, directeur de la rédaction de Marianne 
- Guillaume Perrault grand reporter au Figaro
- Paolo Levi, correspondant à Paris de l'agence italienne Ansa

Das skandal depuis hier avec ces voitures Volkswagen truquées pour passer les tests antipollution. Cela concerne 11 millions de véhicules diesel dans le monde. Ségolène Royal a diligenté une enquête pour s'assurer qu'il n'y a pas eu le même genre de fraudes chez le constructeurs français. Pour le représentant des constructeurs français, cette triche ne concerne ni Renault, ni PSA. Ce scandale surprend-il ? Assiste-t-on à l'ultime sortie de route du diesel ?

Pour Joseph Macé Scaron, les Allemands ont eu pendant des années un grand parti écologistes, ils l'ont toujours Die Grünen. Ils ont des chartes éthiques extrêmement importantes dans leurs industries, qu'ils signent tous. Ils sont cités en modèle en permanence. L'Allemagne est un grand modèle mais pas pour tout contrairement à ce que certains peuvent croire. Il n'y a pas que les dérapages d'Angela Merkel, il y aussi les dérapages de l'industrie automobile. Ces dérapages s'expliquent par la manière dont les décisions sont prises. Volkswagen est une entreprise extrêmement centralisée où il n'y a aucun contrôle. C'est la direction centrale qui a pris la décision et aujourd'hui elle est déstabilisée mais elle ne démissionnera pas.

Il y avait une chose où l'Allemagne était un exemple, c'était le fiabilité de son industrie automobile

Paolo Levi

Pour Paolo Levi bien sûr l'Allemagne n'est pas un exemple pour tout mais s'il y avait justement une chose où elle était un exemple, c'était le fiabilité de son industrie automobile. Aujourd'hui voir que ça vole en éclat ça fait beaucoup de peine parce que c'est paradoxal. Il y a quelques moins l'Allemagne fustigeait la Grèce pour avoir truqué ses finances publiques et aujourd'hui on voit que la principale industrie automobile du pays a truqué ses chiffres à elle. 

Guillaume Perrault, c'est un symbole national qui est ébranlé en Allemagne, ça fait les unes de la presse. Où est passée la rigueur germanique ? Qu'est-il arrivé au sérieux allemand ? Ça prouve que les Français n'ont pas à être intimidés systématiquement par ce que font les Allemands.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/