1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Immobilier professionnel : hausse en vue des taxes locales
2 min de lecture

Immobilier professionnel : hausse en vue des taxes locales

ÉDITO - La réforme des impôts fonciers à travers la révision des valeurs locatives des biens immobiliers, évoquée depuis des années, est officiellement lancée. Révolution ou simple ajustement ?

Immobilier professionnel : hausse en vue des taxes locales
02:50
Immobilier professionnel : hausse en vue des taxes locales
02:55
Loïc Farge
Loïc Farge

L’administration fiscale ouvre le premier chapitre d’une réforme qui s’annonce comme un choc. Après sept ans de réflexion, les valeurs locatives de 3,3 millions de locaux professionnels de France vont être réévaluées. Ce sont elles qui ouvrent le feu. Concrètement, cela signifie que la moulinette de Bercy va réviser leurs valeurs patrimoniales et financières ; et, dans la foulée, bouleverser les basse de calculs de la taxe d’habitation, de la taxe foncière, de celle des ordures ménagères, et on en oublie. Mais c’est en gros l’ensemble des impôts locaux qui va être chamboulé. Ce n’est pas un chantier mineur : il y a à la clé de ces vastes révisions 70 milliards d'euros de recettes fiscales.

Il s'agit de rééquilibrer la chaîne des impôts qui frappe le foncier à la mesure des évolutions de ces dernières décennies. Il s'agit également de prendre en compte les transformations des commerces, des entreprises dès cette année, et (théoriquement dès l’an prochain) celles des 35 millions de logements particuliers. Il s'agira là du quartier, du confort, de la valeur marchande des biens. C'est un sujet explosif, donc pas question d’allumer la mèche en pleine période électorale. Mais l'affaire est sur ses rails.

Augmentations à deux chiffres des taxes foncières

Cette vaste révision sur le plan financier va se traduire dès cette année par des grimaces pour 85% des locaux professionnels qui vont enregistrer une augmentation de leurs taxes. En dépit de nombreux mécanismes destinés à amortir le choc, les simulations annoncent des augmentations à deux chiffres des taxes foncières. Les boutiques des centres commerciaux et celles des grandes galeries marchandes vont grimper de 47% d’ici 2026.

Plus inattendu, les maisons de retraite feront face à une hausse de 37% ; les déchetteries et les parkings, de 35% ; et les crèches et centres médicaux, de 25%. Des augmentations qui seront évidemment répercutées par les gestionnaires et propriétaires de ces biens immobiliers dans les factures des clients, des résidents et des patients.

À écouter aussi

Bercy ne veut pas ternir sa réputation de meilleur producteur d’usine à gaz du monde. Il y a donc déjà prévu plusieurs rectifications, des allègements ou des neutralisations de ces révisions. Il faudra en fait plusieurs années pour déchiffrer ce nouveau champ fiscal.

La note du jour

05/20 aux 3.000 contrôleurs aériens français. Ils ont généré, à eux seuls, la moitié des mouvements de grève en Europe. Ils confirment pour la cinquième année consécutive leur première place sur ce terrain.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/