1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Facebook : le don énorme de Mark Zuckerberg révolutionne le business mondial de la charité
3 min de lecture

Facebook : le don énorme de Mark Zuckerberg révolutionne le business mondial de la charité

REPLAY - ÉDITO - Le fondateur de Facebook a fait un don de 45 milliards de dollars. C'est un mélange entre le caritatif, avec une fondation classique, et une entreprise privée, destinée a faire du business et du profit.

François Lenglet
François Lenglet
Crédit : Damien Rigondeaud
Facebook : le don énorme de Mark Zuckerberg révolutionne le business mondial de la charité
03:31
François Lenglet

45 milliards de dollars, ce don pointe l'écart culturel très important entre les deux rives de l'Atlantique sur ce chapitre. Serions nous moins généreux que les Américains ? Après la gigantesque donation annoncée par le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, c'est tout l'univers de la bienfaisance mondiale qui se trouve bouleversé.
Ce qui change la donne, ce n'est pas tant le montant promis par Zuckerberg, 45 milliards de dollars environ, ce qui correspond à la quasi totalité de sa fortune, que les moyens qu'il a choisis. C'est un mélange entre le caritatif, avec une fondation classique, et une entreprise privée, destinée a faire du business et du profit, dans les secteurs comme l'éducation, l'énergie ou la santé, secteurs qui visent à améliorer la condition des hommes et à favoriser l'égalité. 
Cela veut dire qu'on n'est plus du tout dans le don pur ? C'est un modèle hybride, mi don, mi économie de marché, qui est celui de la plupart des jeunes entrepreneurs richissimes de la Silicon Valley. L'ère du don pur, dissocié de l'économie classique, est révolue. C'est d'ailleurs exactement la même chose pour la dernière initiative de Bill Gates, le fondateur de Microsoft, qui est le plus gros donateur du monde. Une initiative qui a été présentée à Paris il y a deux jours, elle associe une vingtaine de gouvernements et une poignée de milliardaires, Gates lui-même, Zuckerberg encore, le chinois Jack Ma, le britannique Richard Branson, pour trouver de nouvelles sources d'énergie décarbonée. Des milliardaires associés à des États pour œuvrer pour le bien commun, c'est un schéma impensable chez nous !

Moins de fondations chez nos milliardaires

Pourquoi ne voit-on jamais de Français dans ces initiatives ? On ne voit jamais d'Européens, au moins d'Européens du continent, car les Britanniques y figurent parfois. Quant à nos milliardaires français, François Pinault par exemple a consacré une bonne partie de sa fortune à une fondation artistique. Chez Bernard Arnaud, la fondation qu'il a montée est une fondation d'entreprise, et pas du tout une fondation où il investit sa considérable richesse. Xavier Niel, le patron de Free, consacre une petite partie de sa fortune a une école.

On invoque souvent la différence de régime fiscal entre la France et les États-Unis pour expliquer que les fondations soient moins utilisées par nos milliardaires ou millionnaires. Ce qui est vrai, c'est qu'on n'a pas le droit de déshériter totalement ses enfants en France, on ne pourrait donc pas faire la même chose que Zuckerberg. Pour le reste, les régimes fiscaux sont assez semblables de part et d'autre de l'Atlantique. Et si les fondations sont moins utilisées par nos entrepreneurs, c'est plutôt pour des raisons culturelles. En France, le patrimoine se transmet, aux États-unis au contraire celui qui l'a constitué en dispose librement. Mais ça change chez nous. Il y a désormais 4000 fondations et fonds en France, un nombre qui progresse. La Fondation de France en regroupe une grande partie 

Des individus ou des entreprises les ont montées, pour l'essentiel. Parmi celles abritées par la Fondation de France , les plus importantes sont celles des héritiers du fondateur de Danone, Daniel et Nina Carrasso, celle de l'intellectuel Odon Vallet, qui a donné son patrimoine considérable, celle du vendeur de mobilier de bureau Bruneau, qui comptent a elles trois pour plusieurs centaines de millions d'euros, ou encore celle des fondateurs des magasins Nature et découvertes, François et Françoise Lemarchand. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/