6 min de lecture Brocante

Découvrez le festival des jardins de Chaumont sur Loire

REPLAY - Au programme, le festival de jardin de Chaumont sur Loire et l'exposition "Oh couleur" au Musée des Arts décoratifs et du design de Bordeaux

micro generique Maison Jardin Cuisine Brocante Thierry Denis
>
Maison Jardin Cuisine Brocante du 01 juillet 2017 Crédit Média : Laetitia Nallet,Sébastien Demorand,Églantine Éméyé,Thierry Denis | Durée : | Date : La page de l'émission
245x300THIERRY DENIS
Thierry Denis

Maison : une exposition sur les couleurs

Direction Bordeaux pour visiter l'exposition portant sur la couleur du Musée des Arts décoratifs et du Design dans l’Hôtel de Lalande. La couleur a un lien marqué avec le design, la couleur est un mystère. Un vase blanc paraîtra par exemple plus grand qu'en noir. La couleur définit la forme de l’objet et même plus. Quand on croise une boite aux lettres de la poste, c’est le jaune qui fait qu’on sait tout de suite à quoi on a affaire.

Cette exposition se déroule dans l’Hôtel de Lalande, un ancien hôtel particulier du XVIIIème siècle, avec ses boiseries vertes et or, ou orange et bleu. Au XVIIIème siècle, les couleurs étaient soutenues car la lumière électrique n’existait pas et il fallait qu’on les distingue. Au XIXème siècle, la police s’installe dans cet hôtel particulier et fait construire une prison dans le grand jardin à l’arrière. Cette prison était jusqu’à présent la réserve du musée, Constance Rubini, directrice du musée a décidé d’exploiter cet espace atypique en salle d’exposition. C’est donc dans les anciennes cellules que vous découvrirez les couleurs par thématiques "couleurs et géographies", "couleurs et industries", "couleurs et chronologie". 

Pour "couleur et géographie", on se concentre sur le sud et le jaune. Les faïences Marseillaises du XVIIIème siècle avaient un fond jaune, les objets de Biot dans les années 50 avaient aussi la couleur du soleil , les citrons à Menton, ou encore le Ricard, ça vous parle peut être plus les garçons. Pour "couleurs et industrie", on découvre l’histoire de Paule Marrot. Née à Bordeaux en 1902, c’était une grande décoratrice connue pour faire rentrer les fleurs dans la maison avec ses papiers peints et ses tissus fleuris. Fan de la couleur, dans les années 1950, elle écrit au PDG de Renault pour lui dire : "Monsieur, toutes vos voitures sont grises et c’est bien regrettable !" Il lui répond : "Chère madame le seul moyen d’y remédier c’est de venir travailler chez nous." Elle a inventé le métier de designer et coloriste conseil avant l’heure. C’est grâce à elle si on a des couleurs dans le monde de l’automobile.

Paule Marrot pour l'exposition "Oh couleur"
Paule Marrot pour l'exposition "Oh couleur"

Il y aussi "couleur et histoire", où l'on peut admirer des verreries archéologiques issues de fouilles. Ces objets se sont oxydés au fil des siècles au contact de la terre qui contient des minéraux, pour arriver à des couleurs étonnantes. De nombreuses cellules avec des designers connus pour montrer que la couleur a le pouvoir de donner vie à un objet et agit sur notre sensibilité, on choisit parce qu’on aime la couleur. Pierre Charpin propose un mur fluo pour présenter des objets très colorés. Irma Boom a créé un papier peint qui est la traduction graphique des couleurs de Bordeaux, elle en a recouvert toute une cellule. On vit dans un monde enchanté par la couleur, il suffit de regarder la nature.

À lire aussi
déco tendance
Déco : Zuber, la Rolls du papier peint

Exposition Oh Couleur, jusqu'au début du mois de novembre.
Musée des Arts Décoratifs et du Design de Bordeaux, 39 rue Bouffard, 33000 Bordeaux. 
05 56 10 14 00, madd@mairie-bordeaux.fr 
Horaires 11h - 18h. Fermé les mardis et les jours fériés. Plein tarif 5€, réduit 3€. Gratuit le premier 

Brocante : les chapeaux de l'été

Pour bien démarrer les grandes vacances, on propose de chiner sur les brocantes les indispensables de l’été. Plutôt que d'aller acheter neuf en magasin, on va chiner des choses simples, qui seront uniques et moins chères. Les chapeaux d'abord, indispensables pour l'été. Ils ne manquent pas sur les brocantes : panamas, capotes en paille de la fin des années 1930 et 1940, casquettes d'hommes (les femmes ne s'y sont mises que très tard), capeline, cloche, coque, et bobs.

La capeline d'abord est un chapeau aux bords assez larges, avec un look un peu pin-up, c’est l'accessoire des années 1970. En paille ou en tissu. Avec ou sans rubans, soies ou dentelles et autres colifichets. Le canotier, ovale et à fond plat, pas besoin de vous le décrire, c’est le chapeau popularisé par Maurice Chevalier, il se porte aussi bien par les hommes que par les femmes. La capote, c’est le chapeau de La petite maison dans la prairie, qui recouvre l’ensemble de la chevelure, et se noue avec un ruban sous le menton. Parfait pour protéger du soleil, mais pas facile à porter aujourd’hui ! 

La cloche, c’est le fameux chapeau des années folles, qui était posé tellement bas sur les yeux qu’il obligeait les femmes à marcher le menton un peu relevé ce qui leur donnait cette démarche si caractéristique. Le panama, pour les hommes, ce chapeau à fibres végétales, aux bords larges a d’abord été plébiscité par les ouvriers du début du XXème siècle avant de devenir un symbole d’élégance. Le bob lui est né en juillet 1924, inventé pour protéger du soleil les pêcheurs et fermiers irlandais, sans gêner leur vision, et en plus, il se range facilement dans la poche.

L'avantage de l'ancien c’est vraiment la qualité des matériaux et le façonnage, bien meilleurs qu’aujourd’hui. Mais c’est vrai que pour certains, comme les chapeaux de paille, il faut faire un peu plus attention : trop d'humidité l'expose aux moisissures, trop de sécheresse la rende cassante. Donc profitez-en pour chiner une de ces magnifiques boîtes à chapeau, on en trouve de toutes sortes et à tous les prix. Le prix de tous ces chapeaux reste très abordables, entre 20 et 120 euros selon l’état et la matière.

Cuisine : la salade de fraises

Au cœur de l’été, il est temps de parler de fraises. C’est le fruit qui séduit les vacanciers avec le melon et que tout le monde adore. Mais pour trouver des prix abordables, il faut avoir la patience d’attendre que les prix des fraises françaises se tassent un peu. Comme chaque année, on constate un écart spectaculaire entre les prix des fraises espagnoles et les prix des fraises françaises : les espagnoles sont à 99,9% industrielles. En cherchant bien, on peut tout à fait trouver des fraises abordables chez les maraîchers indépendants, qui, sur les marchés, proposent par exemple la fameuse ciflorette, qui est aujourd’hui presque aussi connue que la fameuse gariguette, dont la saison est pour le coup maintenant terminée.

Comme toujours, faites confiance à vos producteurs de proximité, posez-leur les bonnes questions, et vous verrez, ils ne sont pas forcément beaucoup plus chers que les produits standardisés qu’on vous propose à longueur d’année ou presque en grande surface. 

Pour faire une salade de fraises pour quatre personnes, on va prendre une grosse livre de fraises, un peu de sucre roux, un citron vert, un peu de basilic, un peu de menthe et surtout une bonne huile d’huile et un soupçon de poivre. Vous commencez par rincer vos fraises, puis seulement vous les équeutez, avant de les coupez en deux ou en quatre en fonction de leur calibre. Vous arrosez avec le jus de citron vert, vous mettez le sucre, 3-4 petites cuillères à soupe d’huile d’olive, deux ou tours de moulin à poivre, du bon, du poivre noir du Vietnam ou du Cambodge, ou ce poivre long de Java qui adore être associé à des fruits rouges. Vous mélangez très délicatement, vous laissez un peu reposer et au dernier moment, vous ajoutez le basilic et la menthe ciselées, quelques feuilles. Pour ajouter une petite chantilly avec, vous montez votre chantilly avec très peu de sucre glace, et vous lui incorporez à la fin un soupçon de ce poivre long de Java, que vous râpez à la râpe à muscade. Simple, efficace, et sublime.

Jardin : le festival de Chaumont

Dans le Loir-et-Cher, un des plus beaux châteaux de la Loire est connue pour sa vue fabuleuse sur le fleuve. Un site historique qui vaut le détour pendant les vacances. Mais Chaumont c’est surtout le lieu incontournable de l’art des jardins, avec son festival que l’on visite du printemps à l’automne. Chaque année, Chaumont propose aux meilleurs paysagistes du monde entier de créer chacun un jardin dans le parc du château. Un jardin novateur, qui doit illustrer le thème de l’année qui associe beauté et imagination, qui sort du train-train. 

Ces dernières années, il y a eu l’érotisme au jardin, le jardin des délires, le jardin en partage et même le jardin en désordre. Cette année, c’est le pouvoir des fleurs. Vingt projets ont été retenus, pour des candidatures venues du monde entier. Chaque équipe de paysagistes se voit confier un espace de 200 mètres carrés, semi-clos dans le Parc.

Dans chaque clos, vous découvrez un univers. Des jardins comme vous en avez jamais vus. On découvre un jardin italien, celui d’Eugenio Beccari et ses amis. Une enfilade de murs végétaux couverts de fleurs blanches qui apaisent et ravissent le visiteur jusqu’à ce qu’il se retourne, lorsqu’il est au fond du jardin et qu’il découvre alors, avec stupeur, que tous ces parois de fleurs sont, sur leur autre face, des tapis éclatants, jaunes, orangés, rouges, mauves, bleus, verts.

Avec un enfant, on peut visiter le jardin des sorcières de deux jeunes coréennes, Sung Hye Park et Byung-Eun de Gaulejac. Leur jardin rouge et noir illustre la magie des plantes. Le jardin  pluriel et singulier de Plantes et Cultures, une association  de pépiniéristes collectionneurs français, est immanquable. Le talent et les connaissances botaniques sont là. Dans leur jardin, des plantes rares et subtiles prospèrent en bonne intelligence. 

Festival International des Jardins de Chaumont sur Loire, tous les jours jusqu'au 5 novembre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brocante Jardin Maison
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants