1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Croissance : les chiffres dévoilés par l'Insee montrent une "fragilité", selon Philippe Waechter
1 min de lecture

Croissance : les chiffres dévoilés par l'Insee montrent une "fragilité", selon Philippe Waechter

REPLAY / RÉACTION - Malgré une croissance nulle au deuxième semestre, Michel Sapin a confirmé l'objectif du gouvernement de parvenir à une croissance de 1% du PIB sur l'ensemble de l'année 2015.

Michel Sapin à l'Élysée, le 23 juillet 2014.
Michel Sapin à l'Élysée, le 23 juillet 2014.
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Croissance : les chiffres dévoilés par l'Insee montre une "fragilité", Selon Philippe Waechter
01:08
Bénédicte Tassart & Claire Gaveau

Si l'Insee a annoncé une revalorisation du produit intérieur brut (PIB) à 0,7% au premier trimestre, l'institut a dévoilé des chiffres en berne pour le second trimestre. Alors qu'une croissance de 0,3% était prévue, l'activité économique a stagné, selon les premières estimations dévoilées ce vendredi 14 août.

Des chiffres qui n'inquiètent pas le ministre des Finances Michel Sapin. Pour lui, "l'objectif de croissance de 1% sur l'année sera tenu". Des propos bien loin de ceux de Philippe Waechter, directeur des recherches chez Natixis. "C'est un chiffre qui marque un sacré ralentissement, surtout une demande intérieure, c'est-à-dire une consommation et un investissement, qui ont nettement ralenti. La consommation avait progressé de 0,9% au premier trimestre et simplement 0,1% au deuxième", a analysé le spécialiste qui pointe du doigt la "robustesse de la demande intérieure". "On a là toujours la même question : comment cibler le consommateur pour qu'il dépense davantage soit en dépense de consommation, soit en dépense d'investissement", a-t-il déclaré.  

Les entreprises manquent de confiance

Des chiffres à mettre en relation avec le manque de confiance des entreprises. "Elles sont toujours sur une dynamique d'investissements productifs limités et qui n'est clairement pas suffisante pour engendrer une dynamique cyclique robuste pour l'économie française", a analysé Philippe Waechter qui évoque une "fragilité à laquelle il faut être attentif"

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/