1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Complémentaire santé : quand des communes tentent les tarifs de groupe
1 min de lecture

Complémentaire santé : quand des communes tentent les tarifs de groupe

REPLAY - Certaines communes négocient des tarifs de groupe pour que leurs habitants payent des complémentaires santé moins chères.

Près d'un opticien sur cinq propose des fraudes à la mutuelle. (photo d'illustration)
Près d'un opticien sur cinq propose des fraudes à la mutuelle. (photo d'illustration)
Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
Quand les communes négocient des tarifs de groupe pour les complémentaires santé
00:46
Nicolas Bauby & Eléanor Douet

Cotisations en hausse, prestations en baisse. Pour conserver une complémentaire santé sans se ruiner, certaines communes négocient des tarifs de groupe pour l'ensemble de leurs administrés. C'est ce que révèle une enquête RTL en partenariat avec le magazine Capital. La petite ville d'Étel, près de Lorient, dans le Morbihan a décidé d'opter pour ce mode de fonctionnement. 

Comme 150 habitants, Marithé n'a pas hésité à adhérer à cette mutuelle de village en partie pour "l'intérêt financier, puisqu'on paye moins cher mais aussi car on est mieux couvert au niveau des lunettes, des soins dentaires. On paye 60 euros par mois et par personne contre 80 euros auparavant", explique-t-elle. La commune a négocié pendant un an un tarif de groupe avec les mutuelles.

"Les personnes intéressées étaient avant tout les jeunes retraités qui arrivent à Étel, qui avaient le réflexe de défendre leur pouvoir d'achat", explique le maire Guy Hercend. Deux mutuelles ont été sélectionnées. Un des prestataires propose une réduction de 4 à 7%, l'autre une fourchette de prix de 45 à 88 euros. Un partenariat gagnant-gagnant. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/