1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Club Med : Fosun récupère une entreprise déficitaire
2 min de lecture

Club Med : Fosun récupère une entreprise déficitaire

REPLAY / ÉDITO - Le conseil d'administration de Club Med a décidé de jeter l'éponge et de céder l'entreprise aux mains du groupe Fosun. Cela n'est pas une perte pour autant.

Club Med : Fosun récupère une entreprise déficitaire
03:19
Club Med : Fosun récupère une entreprise déficitaire
03:24

Le Club Med aura 65 ans cette année. Il migre vers l’Asie, avec un nouveau passeport chinois. Il ne faut pas pour autant autant pleurer la perte d’un "joyau".

Le Club Med perd de l'argent

L’expression, ici comme dans beaucoup d’autres opérations, est un non-sens. La réalité, c’est que cette entreprise perd de l’argent (près de 350 millions d'euros au total).

Elle n’a pas versé 1 euro de dividende à ses actionnaires depuis douze ans. Sa formule de vacances ne fait plus recette. Sa riche histoire n’est en rien l’assurance d’un futur radieux. Même aux mains d’investisseurs chinois.

Le groupe chinois Fosun, qui vient de remporter la plus longue bataille boursière jamais vécue par la Bourse de Paris, affiche quatre idées force.

À lire aussi


1/ La montée en gamme du Club Med. Fini la convivialité bon enfant. Place au raffinement et à la sélectivité. Concrètement, on vise avec le label Club Med "made in France" la nouvelle et riche clientèle asiatique. Les Européens, en panne de pouvoir d’achat, deviennent secondaires ;
2/ Une réorientation prononcée des activités futures du Club vers la Chine. Ce pays  fournit déjà le deuxième contingent de clients du Club derrière les Français. Son potentiel est gigantesque car depuis Pékin, c’est tout le bassin Asie-Pacifique qui est en ligne de mire ;
3/ Accentuer vers le Brésil et les plus beaux sites d’Amérique du Sud cette stratégie de séduction des  nouveaux riches du XXIème siècle ;
4/ Exploiter plus efficacement les villages et l’image de l’Hexagone auprès de la clientèle asiatique aisée.

Obstacles en vue

Sur le papier, c’est plutôt cohérent. Pour autant, l’avenir du Club Med n'est pas pour autant assuré. Le nouveau propriétaire chinois débourse près d’un milliard d'euros plus les frais pour une entreprise qui n’a pas gagné d’argent depuis des lustres, et qui a encore perdu 12 millions en 2014.

Le voyagiste devra faire face à des obstacles inédits : nouveaux risques sanitaires dans certaines régions ensoleillées du monde, menaces terroristes dans les paradis touristiques, clientèles européennes qui représentent encore 45% de la clientèle mais qui s’évaporent à grande vitesse...

Il va falloir du temps. Les Chinois vont certainement retirer Club Med de la Bourse de Paris. Loin des regards des analystes.

Les repères du jour

La fraude à la TVA représenterait selon Bercy un manque à gagner de 10 milliards pour les finances publiques. De 25 milliards selon Bruxelles.

La note du jour

15/20 à la société Vibrac. Le spécialiste français des produits vétérinaires vient d'acheter pour près de 500 millions de de dollars deux produits antiparasitaires pour chiens. Elle se hisse ainsi au cinquième rang mondial. Les Chinois achètent en France, et nous en Amérique.

RTL vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/