1 min de lecture Pacte de responsabilité

Christian Menanteau : "La chorale patronale profite de la crise pour tirer la sonnette d'alarme"

A quelques heures du rendez-vous social avec François Hollande, les organisations patronales ont lancé un cri d'alarme sur la politique économique du gouvernement : du jamais vu. - Le journal économique, du 30 juin 2014.

Micro générique Switch 245x300 Eco Menanteau
>
Christian Menanteau : "La chorale patronale profite de la crise pour tirer la sonnette d'alarme" Crédit Média : Christian Menanteau | Durée : | Date : La page de l'émission

C'est une mobilisation spectaculaire qui intervient en plein débat budgétaire. Les patrons du gouvernement ont profité de cette occasion pour envoyer trois messages à l'exécutif :

- Il existe bien une unité de vue patronale : bien que les signataires de cet appel ne poursuivent pas des objectifs communs, ils aspirent toutefois à la mise en route rapide du plan des baisses des charges et de la fiscalité annoncé.

- La croissance espérée par le gouvernement ne pourra pas être atteinte. Notons que le nombre de chômeurs en France a atteint en mai un nouveau record de 3,388 millions. Rien ne pourra se faire sans l'intervention des entreprises. 

- La mauvaise humeur des frondeurs de gauche agace : certains députés PS souhaitent entériner le Pacte de responsabilité ainsi que les 50 milliards d'économies.

À lire aussi
Michel Sapin, ministre de l'Économie et des Finances pacte de responsabilité
Le gouvernement envisage de baisser l'impôt sur les sociétés pour les PME

Ces organisations patronales rappellent à l'Exécutif les promesses qu'elles ont annoncées. Quand les actes suivront enfin les discours ?

RTL vous recommande
Lire la suite
Pacte de responsabilité Actu Économie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants