1 min de lecture Emploi

Chômage : près de 150.000 demandeurs d'emploi en moins au mois de mai

Au mois de mai 2020, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi n’ayant exercé aucune activité (catégorie A) baisse fortement par rapport au mois d'avril.

>
Le chômage baisse de 3,3% en mai Crédit Image : AFP | Crédit Média : Éric Vagnier / RTL | Durée : | Date :
Venantia
Venantia Petillault

Alors qu'en avril 2020, le nombre de chômeurs de catégorie A inscrits à Pôle emploi (hors Mayotte) bondissait de 22,6 %, le mois de mai connaît une légère amélioration. Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi n’ayant exercé aucune activité (catégorie A) baisse fortement (-149 900 demandeurs d’emploi par rapport à avril) mais demeure à un niveau élevé (4 425 600) en France (hors Mayotte), selon la Direction de l'animation de la recherche et des statistiques. 

Après deux mois de recul, le nombre de demandeurs d’emploi ayant exercé une activité réduite au cours du mois (catégories B et C) rebondit nettement (+210 800 demandeurs d’emploi par rapport à avril). La diminution du nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A s’explique principalement par leur passage en activité réduite (catégories B et C). Au total, l’effectif des catégories A, B et C augmente de nouveau en mai, mais à un rythme moindre qu’en avril (+61 000 demandeurs d’emploi après +209 300).

Les entrées restent supérieures aux sorties

Cette hausse du nombre d’inscrits en catégories A, B, C intervient dans un contexte de baisse des entrées à Pôle emploi (-66 000 soit -13,8 %) et de rebond des sorties (+82 800 soit +30,9 %). Malgré ces évolutions, les entrées restent supérieures aux sorties, si bien que le nombre d’inscrits dans ces catégories augmente de nouveau en mai. La hausse des sorties concerne tous les motifs, notamment les reprises d’emploi déclarées et les entrées en stage ou en formation. En effet, la poursuite du recul des entrées vient notamment des entrées pour fin de contrat et pour fin de mission d’intérim, qui, dans les deux cas, rejoignent leurs niveaux d’avant-crise, après deux mois très élevés.   

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Chômage Pôle emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants