1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Airbnb, gaz, téléphonie... Ce qui change au 1er octobre
3 min de lecture

Airbnb, gaz, téléphonie... Ce qui change au 1er octobre

ÉCLAIRAGE - Chaque 1er du mois, les changements impactant le quotidien des Français sont nombreux.

Une jeune femme téléphone dans une rue de Bordeaux, en mai 2013.
Une jeune femme téléphone dans une rue de Bordeaux, en mai 2013.
Crédit : PATRICK BERNARD / AFP
Claire Gaveau & AFP

Une taxe de séjour obligatoire lors des locations Airbnb, la baisse du prix du gaz, l'évolution des numéros surtaxés ou l'assouplissement pour changer d'opérateurs de téléphonie... Le 1er octobre n'échappe pas à la règle des changements. 

Changer d'opérateur, tout en gardant son numéro

Fini l'apprentissage de son nouveau numéro fixe. Dès le 1er octobre, il sera encore plus simple de changer d'opérateur fixe tout en conservant son numéro de téléphone. Si cela était déjà possible pour les téléphones portables, les opérateurs seront obligés de l'appliquer pour les fixes selon le même fonctionnement. Pour cela, l'abonné devra simplement demander à son ancien opérateur un code (le relevé d'identité par opérateur), qu'il transmettra au nouveau.

En cas d'oubli, pas de panique. Une seconde mesure entre en vigueur le 1er octobre permettant aux abonnés ayant oublié de faire le nécessaire de conserver malgré tout leur numéro. Ces derniers auront au total 40 jours pour récupérer leur numéro de fixe

3 groupes pour les numéros surtaxés

Autre évolution d'un point de vue téléphonie ? Les numéros surtaxés. Dès le 1er octobre, tous les numéros surtaxés seront regroupés en trois catégories afin de faciliter la compréhension de tous : vert pour le tout gratuit (0800 à 0805), gris pour un appel payant mais un service gratuit (0806 à 0809) et enfin magenta pour un appel payant avec un service payant. Autre changement ? Un tarif unique que vous appeliez depuis un téléphone fixe ou un téléphone portable

Le prix du gaz en baisse

À lire aussi

Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie (ex-GDF Suez) à quelque sept millions de consommateurs français, baisseront de 1,4% le 1er octobre, a annoncé la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Le 9 septembre, le régulateur du secteur avait évoqué en première estimation une baisse de 1,5%. "Cette baisse est de 0,5% pour ceux qui utilisent le gaz uniquement pour la cuisson, de 0,9% pour ceux qui en font un double usage, cuisson et eau chaude, et de 1,5% pour les foyers qui se chauffent au gaz", a détaillé la CRE.
Le régulateur avait expliqué dès début septembre que cette baisse était lié à la "forte baisse" des prix des contrats à terme du gaz sur les marchés de gros, qui pèsent désormais pour 77,4% dans la formule de calcul des tarifs réglementés du gaz. Ces tarifs avaient augmenté de 0,5% le 1er septembre, après une stabilité en août. "Depuis le 1er janvier 2015, les tarifs réglementés de vente de gaz ont en moyenne baissé de 7,8%", rappelle la CRE. 

La taxe de séjour sur Airbnb mise en place à Paris

Airbnb rentre dans le rang. Dès le 1er octobre, le plus grand site de location d'appartements entre particuliers va collecter la taxe de séjour pour le compte des collectivités locales. Si Paris est la seule ville française concernée jusqu'à présent, les autres devraient suivre assez rapidement. Les adeptes d'Airbnb à Paris devront dorénavant payer 0,83 euros par personne et par nuitée, soit le montant de la taxe municipale et départementale de la catégorie "meublées touristiques non classés". Une taxe qui va permettre à la capitale une levée de 10 millions d'euros.

Les amendes anti-mégots doublent à Paris

68 euros : c'est désormais ce que devra payer tout fumeur qui jettera son mégot sur un trottoir parisien. L'amende était auparavant de 35 euros. Cette mesure, décidée par la mairie de Paris, entre en vigueur à moins de deux mois de l'ouverture de la COP21, sommet des Nations Unies pour le climat, qui se tiendra dans la capitale. Elle se double d'un renfort des "brigades vertes", chargées de faire respecter les gestes éco-citoyens sur la voie publique et de verbaliser en cas de besoin.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/