1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Air France-KLM : les progrès en 2014 masqués par la grève
1 min de lecture

Air France-KLM : les progrès en 2014 masqués par la grève

Si la compétitivité d'Air France-KLM s'est nettement améliorée en 2014, cette avancée a été masquée par le mouvement de grève des pilotes.

Alexandre de Juniac, ancien PDG d'Air France-KLM, le 18 novembre 2015 (archives).
Alexandre de Juniac, ancien PDG d'Air France-KLM, le 18 novembre 2015 (archives).
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Air France-KLM a enregistré de nouvelles pertes l'an passé sous l'effet de la grève de ses pilotes et, s'il a nettement amélioré sa compétitivité, le groupe franco-néerlandais se montre prudent pour 2015 en raison d'un environnement difficile.

La perte nette a été ramenée à 198 millions d'euros contre 1,82 milliard d'euros en 2013, selon un communiqué publié ce jeudi 19 février. Son résultat d'exploitation replonge dans le rouge. Mais hors impact de la grève, il aurait plus que doublé.

Le numéro deux européen derrière l'allemand Lufthansa a vu son chiffre d'affaires reculer de 2,4% à 24,9 milliards sous l'effet de la grève et de la pression sur les prix des billets. En septembre, l'activité du groupe avait été perturbée par une grève historique de 14 jours des pilotes, qui s'opposaient au développement de la filiale à bas coûts Transavia. L'impact de ce conflit est estimé à 425 millions sur le résultat d'exploitation.

Résultat d'exploitation au 3ème trimestre et coût estimé de la grève.
Résultat d'exploitation au 3ème trimestre et coût estimé de la grève.
Crédit : L. SAUBADU/P. DEFOSSEUX, PLD/FH/AHU/VL / AFP

L'entité française Air France a enregistré une perte d'exploitation de 314 millions contre 174 millions en 2013. Elle aurait enregistré un bénéfice de 99 millions sans la grève. La composante néerlandaise KLM a vu son bénéfice d'exploitation chuter de 41,8% à 175 millions en raison de la diminution de la recette unitaire et de l'augmentation de ses coûts. 

À lire aussi

"L'environnement économique a été difficile et contrasté", résume le PDG Alexandre de Juniac, en relevant les difficultés économiques en Amérique Latine ou des crises structurelles comme Ebola en Afrique ou l'insécurité dans certains pays.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/