1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. 7 expressions pour négocier dans les brocantes
2 min de lecture

7 expressions pour négocier dans les brocantes

REPLAY - Le jargon des brocanteurs n'aura plus de secret. Découvrez la signification de sept expressions et les brocantes n'auront plus de secret pour vous.

Quelles sont les expressions à utiliser dans une brocante
Quelles sont les expressions à utiliser dans une brocante
Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
7 expressions pour négocier dans les brocantes
03:22
micros
La rédaction numérique de RTL

Il était temps que les amateurs de brocantes possèdent le vocabulaire adéquate, parce que c’est un vocabulaire imagé, diversifié, et assez volatile, qui évolue vite, tout en restant ancré dans une certaine tradition. 

1. Acheter au cul du camion

Que veut dire "acheter au cul du camion" ? Acheter juste au moment où les brocanteurs déballent leur marchandise. Mais méfiez-vous car ce sont le plus souvent les professionnels qui débarquent ainsi à la première heure, pour acheter des objets qu’ils vont revendre ensuite. La concurrence sera rude.

2. Un mouton à cinq pattes

Un mouton à cinq pattes désigne un objet exceptionnel.

3. La came chaude

Came chaude désigne une marchandise volée. La came désigne la marchandise du brocanteur. Elle est chaude si douteuse, froide si elle ne l’est pas. Elle est franche si elle vient directement de la maison de son propriétaire sans avoir été vue par un pro avant de la mettre sur le stand. De la grande came, c’est donc un objet de très grande qualité, pas de la camelote.

4. Un brocante lavé

À lire aussi

Casser un livre fait référence au fait de vendre ses illustrations séparément, au prix fort. Un brocanteur qui a été lavé est quelqu'un qui a revendu un objet sans faire de bénéfice.

5. Mettre en nourrice

Mettre en nourrice désigne le fait de placer une marchandise chez un autre broc, qui a plus de chance de la vendre.

6. Se faire emplâtrer

Se faire emplâtrer  signifie que vous vous êtes fait avoir et que vous payez plus cher un objet que sa valeur réelle. Se faire déplâtrer renvoie vers le fait de se sortir d’une mauvaise affaire, se débarrasser d’un mauvais achat.

7. Dans son jus

Un "nanar" ou "panar" désigne un objet imposant, sans valeur marchande, et très difficile à vendre. Si un brocanteur emploie l'expression "dans son jus", il parle d'une marchandise qui est vendue telle qu’elle a été trouvée par le vendeur, sans la moindre retouche, réparation, pas de nettoyage.
L'emploi du verbe "dérouiller" correspond à la réalisation de la première vente de la journée. Un objet orphelin est un objet seul, habituellement vendu par paire. 

Service
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/