1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Zika : l'île polynésienne de Marlon Brando transformée en laboratoire contre le virus
1 min de lecture

Zika : l'île polynésienne de Marlon Brando transformée en laboratoire contre le virus

REPLAY - Sur l'île de Tetiaroa, un biologiste français a lâché depuis septembre 2015 plus d'un million d'insectes mâles biologiquement modifiés.

Une vue de l'île polynésienne de Tetiaroa, ancienne propriété de Marlon Brando
Une vue de l'île polynésienne de Tetiaroa, ancienne propriété de Marlon Brando
Crédit : SIPA
Zika : l'île polynésienne de Marlon Brando transformée en laboratoire contre le virus
01:30
Cyprien Cini & Loïc Farge

Tetiaroa est une île aux eaux turquoises et sable blanc, située en Polynésie. Elle avait été achetée dans les années 60 par l'ancien acteur américain, qui avait succombé à son charme pendant le tournage des Révoltés du Bounty avant d'en faire son refuge jusqu'à sa mort en 2004. Depuis, le site n'a plus grand chose de paradisiaque. Elle sert désormais de laboratoire géant à ciel ouvert pour l'étude du virus Zika. Le bilogiste français Hervé Bossin, chef du service d'entomologie de l'Institut Louis Malardé de Papeete, y a lâché plus d'un million de moustiques mâles biologiquement modifiés afin d'y tenter une expérience qui fait naître de grands espoirs pour lutter contre Zika.

Le chercheur a importé une bactérie, la Wolbachia, sur des insectes mâles avant de les lâcher sur l'île. Quand ils s'accouplent avec les femelles du moustique "tigre" qui transmet le virus du Zika et que l'on trouve en masse à Tetiaroa, "le développement embryonnaire se bloque et les femelles se retrouvent stérilisées". Les résultats sont tellement probants que la centaine d'habitants de l'île n'utilise même plus d'insecticide pour se protéger.
Si les résultats positifs se confirment en juillet, Hervé Bossin veut transférer sa technologie vers des îles plus grandes comme Tahiti, Moorea ou Bora Bora, plus fréquentées par les touristes, pour qu'elle puisse ensuite être appliquée dans d'autres zones touchées par le virus. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/