2 min de lecture Yvelines

Yvelines : il sauve une chienne enterrée vivante

Un homme a sauvé un chienne enterrée vivante dans les Yvelines, suscitant l'émoi sur la toile.

La chienne retrouvée enterrée vivante à Carrières-sur-Seine dans les Yvelines
La chienne retrouvée enterrée vivante à Carrières-sur-Seine dans les Yvelines Crédit : Capture d'écran Facebook
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Alors qu'il promenait son propre chien, un promeneur se laisse guider et aperçoit le bout d'une tête qui dépasse du sol. C'est une chienne enterrée vivante, lestée d'un sac de gravas, à Carrières-sur-Seine dans les Yvelines.

L'homme partage alors son désarroi sur Facebook, et son post est partagé près de 150.000 fois.  "Je me passerai de commentaires et souhaite publier cela non pour valoriser mon acte mais pour sensibiliser les gens sur la cruauté envers les animaux considérés depuis peu de temps par la loi comme des êtres vivants", écrit-il

L'animal, un dogue de Bordeaux, a été découvert en début d'après-midi samedi dans un terrain vague par un riverain qui promenait son chien, a-t-on appris de sources concordantes. "Son corps était entouré de pierres et un sac de gravats était accroché à sa laisse pour l'empêcher de se dégager", relate une source policière.

"Seule sa tête était difficilement visible, compte tenu de la quantité de terre qui la recouvrait", raconte le sauveteur.

Le propriétaire affirme que l'animal s'est enfui

À lire aussi
La devanture d'un magasin Décathlon (illustration) faits divers
Decathlon : un policier interpellé après avoir filmé une femme dans une cabine d'essayage

Celui-ci prévient les secours et commence à libérer l'animal. "Choqué et déshydraté" selon la source policière, celui-ci est transporté dans une clinique vétérinaire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Grâce à son tatouage, la police identifie rapidement le propriétaire.

Interpellé samedi en fin d'après-midi à son domicile tout proche du terrain vague et placé en garde à vue au commissariat de Sartrouville, le jeune homme de 21 ans nie les faits, affirmant que son chien s'est enfui. Une version "peu convaincante" pour les enquêteurs. "La chienne a plus de dix ans et souffre d'arthrose, on l'imagine mal prendre la fuite en courant", explique la même source.

Le propriétaire risque jusqu'à 30.000 euros d'amende

Le propriétaire sera jugé pour acte de cruauté sur un animal et outrage sur une personne dépositaire de l'autorité publique en mars 2016. Il risque jusqu'à deux ans de prison et 30.000 euros d'amende, comme le rappelle d'ailleurs le bon samaritain dans son message sur Facebook.

Une pétition réclamant la "peine maximale pour le maître de la dogue de Bordeaux retrouvée enterrée vivante !" a également été publiée sur le site mesopinions.com. Mercredi, elle avait recueilli plus de 127.000 signatures.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Yvelines Animaux Maltraitance
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants