2 min de lecture Économie

Vivarte annonce 700 à 800 suppressions d'emplois à La Halle aux chaussures

Le groupe a également annoncé la cession du chausseur André, sa marque historique, et de Naf Naf. Les syndicats craignent le début d'un grand démantèlement.

Un magasin La Halle aux chaussures
Un magasin La Halle aux chaussures Crédit : AFP
Emeline Le Naour et AFP

André, Naf Naf ou encore La Halle aux chaussures... Ces marques connues des Français depuis des décennies sont en pleine tourmente. Vivarte, qui vient d'annoncer les ventes prochaines d'André et de Naf Naf et la suppression de 700 à 800 postes à La Halle aux chaussures, fut longtemps un fleuron de l'habillement, avant de sombrer dans une spirale de difficultés commerciales et financières, après des rachats successifs par des fonds. Vivarte, c'est aujourd'hui environ 4.000 points de vente et 14 marques d'habillement (La Halle, Caroll...) et de chaussures (Besson, San Marina).

Bientôt ce portefeuille diversifié sera notablement amputé, avec la vente annoncée d'André, de Pataugas, Chevignon, Kookaï et Naf Naf. Cette réduction n'est pas la première que subit le groupe. En 2008, Vivarte comptabilisait 24 marques et exploitait plus de 5.000 magasins. En 2014, le distributeur employait 22.000 personnes, contre 17.000 aujourd'hui. La cession prochaine d'André (135 magasins, 786 salariés) fait figure de symbole, Vivarte ayant porté jusqu'en 2001 le nom de Groupe André, et l'enseigne étant à l'origine de la création du groupe.

La valse des PDG

En 2015, le chiffre d'affaires du groupe tombe à 2,3 milliards d'euros contre 3,1 milliards trois ans plus tôt. C'est le début de la valse des PDG : Marc Lelandais est remplacé par Richard Simonin, puis Stéphane Maquaire. À l'automne 2016, c'est Patrick Puy, spécialiste des restructurations, qui prend les rênes du groupe.  Entre-temps, un plan social, touchant principalement La Halle, est annoncé, avec plus de 1.800 postes supprimés. Les enseignes Accessoire Diffusion, Défi Mode, Compagnie vosgienne de la Chaussure sont progressivement cédées. 

Pataugas, Kookaï et Chevignon sont sur le point sur le point d'être vendues. La fusion de La Halle et La Halle aux chaussures, couplée à la fermeture de 141 magasins de cette dernière, est également désormais programmée. La vente de Naf Naf vient aussi d'être annoncée. Les syndicats craignent que l'hémorragie ne s'arrête pas là. Le nom de Caroll, l'une des seules enseignes du groupe à avoir réussi à rajeunir son image et dont la direction vient d'être changée, revient régulièrement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Société Chaussures
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants