1 min de lecture Police

Violences contre les policiers : "C'est effrayant", dit un avocat

RÉACTION - Dans son cabinet parisien, Me Laurent-Franck Liénard voit défiler de plus en plus de policiers ciblés par des délinquants.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Violences contre les policiers : "C'est effrayant", dit un avocat Crédit Image : AFP / MARTIN BUREAU | Crédit Média : Georges Brenier | Durée : | Date : La page de l'émission

Les policiers utilisent de plus en plus leur arme de service. C'est l'enseignement majeur d'une note de la direction de la police nationale très inquiète face à la montée du phénomène. Car si les forces de l'ordre font feu plus souvent qu'à l'accoutumée, c'est parce qu'ils sont confrontés à une augmentation des menaces d'un genre nouveau. En à peine deux semaines, 14 policiers ont été sérieusement blessés par des délinquants qui ont tenté de les écraser.

La semaine dernière, en plein cœur de Paris, un chauffard fonce au volant de son 4x4 surpuissant sur deux policiers à pied qui tentaient simplement de le contrôler. L'affaire s'est soldée par des blessures. Mais ce genre de scène peut parfois s'achever de façon plus dramatique. Au mois de septembre, une policière, mère de trois enfants, était fauchée et tuée par un homme ivre qui voulait échapper à une verbalisation sur son scooter.

Pas juste un uniforme

"Les délinquants considèrent que le policier est juste un uniforme. Ils oublient qu'il y a une homme dedans. Cet uniforme, on peut le violenter, lui cracher ou lui rouler dessus. C'est effrayant", estime Me Laurent-Franck Liénard qui voit de plus en plus de policiers passer dans son cabinet parisien. Conséquence directe, les forces de l'ordre utilisent de plus en plus leur arme de service. "Avec tout le danger que ça comporte, continue l'avocat. C'est dangereux pour le conducteur et le passager. C'est dramatique".

La direction de la police nationale est d'autant plus inquiète que ces faits divers ne concernent plus seulement les délinquants ou les braqueurs mais aussi des suspects totalement étrangers des services de police. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Violences
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants