1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Vincent Lambert : ses parents "infiniment soulagés" selon leur avocat
2 min de lecture

Vincent Lambert : ses parents "infiniment soulagés" selon leur avocat

Les parents de Vincent Lambert, dont la Cour européenne a imposé le maintien en vie, sont "infiniment soulagés" selon leur avocat.

Pierre et Viviane Lambert, les parents de Vincent Lambert le 15 janvier 2014
Pierre et Viviane Lambert, les parents de Vincent Lambert le 15 janvier 2014
Crédit : HERVE OUDIN / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Les parents de Vincent Lambert sont "infiniment soulagés" après la décision de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) de demander ce mardi le maintien en vie de leur fils, contre l'avis rendu par le Conseil d'Etat, selon Jérôme Triomphe, leur avocat.

"Les parents de Vincent sont infiniment soulagés, les larmes de Viviane, la mère de Vincent qui coulaient à la décision de mort du Conseil d'Etat ont été séchées par la cour européenne à qui nous avons demandé asile", a déclaré à l'AFP Jérôme Triomphe un des avocat des parents opposés à l'euthanasie passive de leur fils.

Interdiction "de porter atteinte à la vie de Vincent Lambert"

Le Conseil d'Etat s'est prononcé ce mardi pour l'arrêt des soins qui maintiennent en vie VincentLambert, tétraplégique de 38 ans en état végétatif, dont le sort déchire la famille.

"Cette décision interdit à l'Etat et tous ceux qui le représentent de porter atteinte à la vie de Vincent Lambert. Et la Cour européenne interdit en plus de déplacer le malade en Belgique par exemple où l'euthanasie est légale, comme le docteur Kariger l'avait une fois évoqué", a-t-il poursuivi.

"Une pierre blanche pour le droit européen"

À écouter aussi

"C'est une pierre blanche pour le droit européen qui envoie un message aux 1.700 autres patients qui sont dans le même état que Vincent et dont les familles avaient de réelles raisons d'avoir peur pour eux", a ajouté l'avocat.

Après avoir pris connaissance de l'arrêt rendu par le Conseil d'Etat, la CEDH a décidé de demander au gouvernement français "de faire suspendre l'exécution de cet arrêt pour la durée de la procédure devant la Cour", précise un courrier adressé par la CEDH au gouvernement français, et transmis à l'AFP par Me Jean Paillot.

La CEDH a été saisie ce lundi par les parents de Vincent Lambert d'une demande d'intervention sur la base de l'article 39 de son règlement, qui prévoit qu'elle peut imposer aux Etats des mesures urgentes et provisoires, "à titre exceptionnel, lorsque les requérants seraient exposés - en l'absence de telles mesures - à un risque réel de dommages graves et irréversibles".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/