3 min de lecture Maisons de retraite

Ehpad : pourquoi les personnels soignants sont en grève

ÉCLAIRAGE - Les personnels des établissements d'hébergement de personnes âgées dépendantes (Ehpad) dénoncent leurs conditions de travail et les conséquences sur les patients, mardi 30 janvier.

Une infirmière dans un EHPAD (illustration)
Une infirmière dans un EHPAD (illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
109127536140888961261
Ludovic Galtier
et AFP

Dans l'aspiration des mouvements dans les prisons et les hôpitaux, les personnels des établissements d'hébergement des personnes âgées dépendantes (Ehpad) - plus connus dans le langage courant sous leur ancien nom de maisons de retraite - débutent - mardi 30 janvier - une grève pour dénoncer des conditions de travail toujours plus difficiles et "une maltraitance institutionnelle".

Ce mouvement unitaire "inédit", regroupant CGT, CFDT, FO, Unsa, CFTC, CFE-CGC et SUD, avec le soutien de l'association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA) et d'associations de retraités, prévoit des débrayages dans les établissements et des rassemblements dans toute la France. Est-on à l'aube d'un nouveau conflit social ?

Parmi ses principales revendications, ce mouvement unitaire demande l'application d'un ratio d'"un agent pour un résident", la moyenne étant actuellement de 0,6, a précisé Pascal Champvert, président de l'AD-PA. Tous réclament aussi l'abandon d'une réforme tarifaire initiée en 2017, qui prévoit d'aligner progressivement jusqu'en 2023 les dotations aux Ehpad publics et privés. Une option pour l'heure exclue par la ministre de la Justice, Nicole Belloubet.

À lire aussi
Une infirmière dans un EHPAD (illustration) maisons de retraite
Santé : 24 heures dans un Ehpad
Grève dans les EHPAD : l’Etat a-t-il abandonné nos aînés ?
Nombre de votes : 6750 *Sondage à valeur non scientifique

"Une usine d'abattage qui broie l'humanité"

Cette revendication fait écho au manque de personnel persistant dans les Ehpad. Cela "fait dix ans qu'on attend une grande mobilisation nationale", a témoigné devant la presse Sandrine Ossart (CGT), aide-soignante depuis 26 ans. "On a besoin de dire qu'on est cassés, usés", a-t-elle poursuivi, demandant plus de moyens humains pour traiter les résidents "dans la dignité".

Depuis le début de l'année, les témoignages dénonçant les conditions de travail en Ehpad pullulent. Dans l'Ardèche, Mathilde Basset, une jeune infirmière de 24 ans, a raconté son quotidien aux allures de calvaire et interpellé directement la ministre de la Santé Agnès Buzyn sur Facebook.

Cadence infernale, effectifs réduits, maltraitance... L'infirmière, qui a depuis rendu sa blouse blanche, s'en prenait, lundi 22 janvier sur RTL, à une "usine d'abattage qui broie l'humanité". "Il y a un sentiment de déshumanisation des soignants et des patients compte tenu du fait qu'on ne laisse plus la place à l'infirmière pour le relationnel", critique-t-elle.

Le #BalanceTonEhpad succède au #BalanceTonHosto

Sur les réseaux sociaux, le #BalanceTonEhpad succède #BalanceTonHosto. Les personnels alertent sur leurs conditions de travail et sur les conséquences sur les patients. "Douches une fois par mois, résidents levés un jour sur deux, repas donnés en moins de 10 minutes, toilettes express", dénonçait une infirmière le 24 janvier.

Absentéisme et accidents du travail plus nombreux

Conséquence : l'absentéisme et les accidents du travail grimpent en flèche. D’après le "Baromètre de l’absentéisme", réalisé par le cabinet de conseil Alma CG et repéré par Libération, celui-ci atteint en Ehpad un taux "1,3 fois plus important que la moyenne constatée dans le secteur de la santé".

Quant à l’indice de fréquence des accidents du travail est "deux fois supérieur à la moyenne nationale toutes activités confondues, supérieur même au monde du bâtiment et des travaux publics".

Il y aura du monde

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT
Partager la citation

Dans ce contexte, Philippe Martinez prédit une mobilisation de grande ampleur. "Je peux vous assurer qu'il y aura du monde" pour la journée d'action organisée dans les d'établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), prévenait le secrétaire général de la CGT dans une interview au Parisien-Aujourd'hui en France.

Son syndicat a "fait monter la mayonnaise" depuis "un an", avec "des mobilisations, maison de retraite par maison de retraite, sur des questions concrètes d'emploi, de conditions de travail", explique-t-il. "Maintenant, on est en capacité d'organiser une journée d'action de l'ensemble".

50 millions d'euros débloqués en urgence

En face, le gouvernement s'emploie à communiquer. La ministre a rappelé que les moyens alloués aux Ehpad ont été augmentés de 100 millions d'euros dans le budget 2018 de la Sécurité sociale, dont 72 millions d'euros pour créer des postes de soignants dans les Ehpad et 28 millions pour les établissements en difficultés. Dix millions d'euros ont également été votés pour "des postes d'infirmiers de nuit". 

En outre, une enveloppe supplémentaire de 50 millions d'euros a été annoncée pour que les Agences régionales de santé puissent "spécifiquement accompagner les Ehpad les plus en difficulté". "Cela ne changera rien", tranche Pascal Champvert. "Ce sont des broutilles", ont ajouté les syndicats. Au total, "160 millions d'euros sont d'ores et déjà dédiés à la créations de postes pour 2018", a-t-elle résumé.

Au 31 décembre 2016, près de 728.000 personnes âgées étaient prises en charge dans un des 6.900 Ehpad publics, privés non lucratifs et privés commerciaux, selon la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maisons de retraite Vieillesse Grève
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792026303
Ehpad : pourquoi les personnels soignants sont en grève
Ehpad : pourquoi les personnels soignants sont en grève
ÉCLAIRAGE - Les personnels des établissements d'hébergement de personnes âgées dépendantes (Ehpad) dénoncent leurs conditions de travail et les conséquences sur les patients, mardi 30 janvier.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/vieillesse-pourquoi-les-personnels-soignants-des-ehpad-sont-en-greve-7792026303
2018-01-30 06:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lDV3Kc6CrEmontBUmMntuA/330v220-2/online/image/2018/0122/7791943444_une-infirmiere-dans-un-ehpad-illustration.jpg