2 min de lecture Agriculture

VIDÉO - Plus que 4.000 vétérinaires en zone rurale, les éleveurs inquiets

Les vétérinaire boudent les campagnes. Un drame pour certains éleveurs qui ne peuvent plus faire soigner leurs bêtes.

>
La pénurie des vétérinaires de campagne Crédit Image : M6 / Emmanuel Michel et Olivier Michiel | Crédit Média : M6 / Emmanuel Michel et Olivier Michiel | Date :
Logo de la chaîne M6
La rédaction de M6 et Sophie Merle

En 2019, sur les 18.500 vétérinaires que comptent la France, seuls 4.000 exercent en zone rurale. Un nombre qui ne cesse de diminuer. Quand celui des vétérinaires de ville, lui, augmente.


Au cœur de l'Oise, à Cambronne-les-Clermont, Jonathan Fontaine, 36 ans, veille sur ses bêtes mais depuis 2013, l'éleveur de bovins n'en a plus à proximité de son exploitation. "Aujourd'hui le premier vétérinaire est à 45 km de chez moi, et ça fait au moins 3/4 d'heure de route. Si mes vaches ont un problème, il peut ne pas arriver à temps", s'inquiète-t-il.
Alors, comme de nombreux agriculteurs du département, il a dû suivre une formation d'une journée d'éleveur-infirmier pour prodiguer les premiers soins à ses bêtes.

Des cliniques débordées

C'est au nord du département à Crèvecoeur-le-Grand, que l'une des 3 dernières cliniques de vétérinaires ruraux de l'Oise est implantée.

Ici, en plus des deux vétérinaires qui s'occupent uniquement des chiens et des chats, sept autres dont le Dr Lucas sont spécialisés dans les animaux d'élevage. Ils doivent suivre au quotidien 350 fermes. La zone à couvrir est immense. 

À lire aussi
L'impressionnant panache de fumée lié à l'incendie de l'usine Lubrizol le 26/09/19 le journal
Les infos de 5h - Lubrizol : soulagement amère pour les agriculteurs

Quand il est en intervention sur le terrain, le Dr Nicolas Lucas parcourt entre 150 et 200 km par jour. "C'est entre 4h, 4h30 et 5h de voiture par jour. Malheureusement c'est beaucoup de temps perdu et pendant ce temps-là, on ne soigne pas beaucoup d'animaux."

Il y a peu, le vétérinaire a dû annoncer à une soixantaine d'éleveurs que faute de personnel la clinique ne pourrait plus soigner leurs bêtes.

Un recrutement difficile

Aujourd'hui la clinique a du mal à recruter de nouveaux vétérinaires."On travaille beaucoup avec les écoles vétérinaires en accueillant énormément de stagiaires, histoire de leur montrer que le boulot est intéressant. Qu'il y a des gens qui méritent que l'on s'y intéresse, que l'on travaille pour eux. On essaie de les attirer comme ça". Malgré ses efforts, le département de l'Oise est le plus touché par le manque de vétérinaires.

Entre les départs à la retraite et les choix de carrière des jeunes diplômés, le pic de la pénurie de vétérinaires ruraux est prévu d'ici 5 à 10 ans. Une situation qui pourrait être dramatique pour les petits éleveurs français.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Vétérinaire Animaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants