1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. VIDÉO - Avertisseurs radars : ce que vous risquez vraiment
1 min de lecture

VIDÉO - Avertisseurs radars : ce que vous risquez vraiment

DROITS DES AUTOMOBILISTES - Pour être conformes à la nouvelle loi, les avertisseurs ont dû devenir des assistants d'aide à la conduite (AAC). Les "emplacements radars" ont ainsi été remplacés par des "zones de danger potentiel".

Coyote
Coyote
Avertisseurs radars : ce que vous risquez vraiment
02:11
Christophe Bourroux

Vous utilisez un boîtier type Coyote, Wikango, Inforad ou un GPS acheté après janvier 2012, vous êtes en règle. Ces appareils ont été automatiquement réactualisés par les fabricants. En revanche, si vous avez oublié de procéder à la mise à jour ou préféré garder l'ancienne version, votre dispositif est illégal. Et là, ça peut faire mal ! 

Jusqu'à 1.500 euros d'amende

En effet, "vous risquez jusqu'à 1.500 euros d'amende, la perte de 6 points, la saisie du matériel et une suspension de permis", prévient Pascale Gétin d'Auto-Plus. Mais "sur le terrain, à notre connaissance, personne n'a encore été verbalisé sur ce motif", poursuit notre consœur.

D'ailleurs, "les agents n'ont aucun moyen de vous obliger à leur présenter l'appareil pour vérification. Un GPS, tout comme une appli sur votre téléphone portable, relève de la vie privé. Un PV serait tout-à-fait contestable".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/