1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. VIDÉO - Attentat à Paris : le fief de l'État islamique bombardé, première riposte française
2 min de lecture

VIDÉO - Attentat à Paris : le fief de l'État islamique bombardé, première riposte française

REPLAY - Un poste de commandement et un camp d'entraînement du groupe jihadiste ont été détruits par l'aviation française.

Des chasseurs français ont bombardé l'État islamique en Syrie, dimanche 15 novembre
Des chasseurs français ont bombardé l'État islamique en Syrie, dimanche 15 novembre
Crédit : Capture d'écran YouTube / FORCESFRANCAISES
Attentat à Paris : la France a bombardé le fief de l'État islamique en Syrie
00:01:26
Attentats à Paris : "La France a frappé des infrastructures tenues par Daesh en Syrie", confirme Manuel Valls
00:00:50
Pierre Julien & Julien Absalon

Quarante-huit heures après les attentats à Paris et Saint-Denis qui ont fait au moins 129 morts, la France a massivement bombardé en Syrie les positions du groupe État islamique qui a revendiqué les actions terroristes. Douze appareils français, dont dix chasseurs Rafale et Mirage 2000, ont détruit un poste de commandement et un camp d'entraînement à Raqqa, a annoncé dimanche 15 novembre le ministère de la Défense. 

L'opération, conduite avec l'aide des États-Unis, s'est déroulée en deux vagues : à 19h50 et 20h25 (heure de Paris). 20 bombes à guidage laser ont été larguées par ces avions qui ont décollé des Émirats arabes unis et de la Jordanie. "Le premier objectif détruit était utilisé par Daesh comme poste de commandement, centre de recrutement jihadiste et dépôt d'armes et de munitions. Le deuxième objectif abritait un camp d'entraînement terroriste", détaillent les autorités françaises qui ont engagé des frappes aériennes en Syrie depuis le mois de septembre.

Raqqa, le cœur et le cerveau de Daesh

Ces deux sites avaient été parfaitement identifiés car auparavant repérés et localisés par des vols de reconnaissance de l'aviation française. Ils ont été suivis jusqu'à la dernière minute afin de s'assurer qu'ils étaient bien actifs et occupés par des terroristes.

Ces frappes aériennes à Raqqa touchent l'État islamique en plein cœur. C'est dans cette ville du nord de la Syrie que se trouve le cerveau du groupe jihadiste. Elle avait d'ailleurs déjà été bombardée à plusieurs reprises par les avions de la coalition. Les Américains y avaient effectué l'un de leurs plus grands raids au tout début de leur intervention.

À lire aussi

Cette opération militaire française constitue en tout cas la première riposte directement liée aux attentats du 13 novembre. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian avait précisé que les raids français allaient se multiplier. "La France sera impitoyable et le sera jusqu'à ce que Daesh soit détruit", avait également lancé François Hollande.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/