1 min de lecture Vatican

Vatican : le mariage gay en Irlande est une "défaite pour l'humanité"

Le secrétaire d'État du Vatican a estimé mardi 26 mai que la légalisation par référendum du mariage gay en Irlande était une "défaite pour l'humanité".

Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'État du Vatican
Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'État du Vatican Crédit : SERGEI GAPON / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'approbation du mariage gay par les Irlandais n'est pas "seulement une défaite des principes chrétiens, mais une défaite pour l'humanité", a estimé mardi 26 mai le secrétaire d'État du Saint-siège, le cardinal Pietro Parolin, selon les médias italiens. 

S'exprimant dans la soirée lors d'une conférence "Économie et société" au Palais de la chancellerie à Rome, le numéro deux du Vatican s'est déclaré "très triste" après ce résultat. "L'Église doit tenir compte de cette réalité, mais dans le sens d'un renforcement de son engagement pour l'évangélisation", a-t-il ajouté devant des journalistes italiens. 

Un sujet de discussion au sein de l'Église

"Je crois qu'on ne peut pas seulement parler d'une défaite des principes chrétiens, mais d'une défaite pour l'humanité", a estimé le cardinal italien, Premier ministre du pape François, ajoutant que "la famille reste au centre" et  que "nous devons tout faire pour la défendre, la protéger et la promouvoir". Les Irlandais, consultés vendredi par référendum, ont approuvé le mariage gay à 62%. 

L'Église n'émet pas d'"anathème" après la victoire écrasante des partisans du mariage homosexuel en Irlande mais reconnaît dans celle-ci un "défi" et une "défaite", avait relevé lundi le quotidien du Vatican, l'Osservatore Romano. Ces déclarations surviennent à cinq mois d'un synode (assemblée d'évêques) sur les défis de la famille chrétienne dans le monde contemporain. 

À lire aussi
Luigi Ventura, ici avec Emmanuel Macron, est visé par une enquête pour plusieurs agressions sexuelles religions
Agressions sexuelles : le nonce apostolique a été entendu par la police

Les sujets des divorcés remariés, des couples en union libre et des homosexuels doivent être abordés, et divisent beaucoup les responsables de l'Église entre eux. Le pape François, s'il a appelé à un accueil plus bienveillant des homosexuels dans l'Eglise, n'a pas modifié la doctrine qui juge leur comportement "désordonné". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vatican Homosexualité Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants