1 min de lecture Vente aux enchères

Affaire Aristophil : 130.000 manuscrits historiques mis aux enchères

Des manuscrits et des lettres de Gustave Flaubert, Ernest Feydeau, et d'autres personnalités, confisqués à la société Aristophil, soupçonnée d'être au cœur d'une escroquerie, sont mis en vente à l'Hôtel Drouot, à Paris.

>
Aristophil : des manuscrits historiques mis en vente aux enchères chez Drouot Crédit Image : Philippe LOPEZ / AFP | Crédit Média : AFP | Date :
Kathleen Franck
et AFP

Drouot organise la vente aux enchères de près de 130.000 œuvres confisquées à Aristophil, mercredi 20 décembre. Spécialisée dans la revente de parts de documents ayant appartenu à de grands auteurs de la littérature, la société est soupçonnée d'escroquerie.

Au total, 850 millions d'euros ont été souscrits dans ces œuvres par 18.000 investisseurs, par le biais de l'entreprise. La vente aux enchères permettra aux plaignants qui se jugent floués par Aristophil d'indemniser une partie de leur perte, pendant que des procédures judiciaires sont en cours. 300 ventes seront organisées, sur 6 ans, pour vendre la totalité des pièces confisquées.

Un système de Ponzi caché jusqu'au bout

La justice soupçonne que les investissements des clients "sortants" soient en réalité rémunérés par des "entrants", ce qui représente un modèle financier frauduleux. Elle va aussi enquêter sur le prix des manuscrits, afin de vérifier qu'ils n'aient pas été vendus plus chers que ce qu'ils ne valent réellement.

En 2015, Gérard Lhéritier, patron d'Aristophil, a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée et pratique commerciale trompeuse. Une enquête vise aussi à savoir si les pièces proposées à la vente n'ont pas été surévaluées : le dirigeant avait acquis le manuscrit original des Cent-vingt journées de Sodome, du marquis de Sade, pour 6,1 millions d'euros, avant de le revendre à 12,5 millions d'euros aux épargnants de la société. Une estimation évalue la vraie valeur du document entre 4 à 6 millions d'euros.

À lire aussi
L'avion présidentiel mexicain insolite
Mexique : une tombola pour gagner l’avion du président

Beaucoup d'épargnants n'auront pas la chance d'être indemnisés à hauteur de leur investissement initial. Seules 500 pièces sur les 130.000 seraient réellement de valeur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vente aux enchères Fraude Littérature
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants