1 min de lecture Syrie

Un jihadiste français "repenti" arrêté en Turquie sur le chemin de la France

L'homme de 23 ans avait rejoint le Front al-Nosra en Syrie en 2013 avant de gagner les rangs de l'État islamique, selon les informations de BFMTV.

Drapeau de l'État Islamique (illustration)
Drapeau de l'État Islamique (illustration)
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

Il ne supportait plus "ces malades" de Daesh. C'est par ces mots qu'un Français de 23 ans justifie son intention de regagner l'Hexagone après trois ans passés en Syrie. Le jihadiste a formulé le souhait de se repentir. Combattant du Front al-Nosra, la branche d'al-Qaïda en Syrie, puis de Daesh, il s'est rendu aux autorités turques aux côtés de sa famille, selon les informations de BFMTV. Il a, depuis, été placé dans un centre de rétention "avec ses quatre épouses et ses sept enfants".

Le jeune jihadiste serait "rapidement monté dans la hiérarchie" de Daesh, passant du statut de combattant à celui de logisticien. Il est notamment soupçonné d'avoir organisé un circuit de financement du terrorisme et d'avoir recruté des femmes pour le compte de l'organisation terroriste. L'une d'elles, une Syrienne encore mineure, était devenue l'une de ses épouses. Le Français figure sur la liste noire des terroristes les plus dangereux établie par l'Organisation des Nations Unies (ONU) et représente une source d'informations non négligeable pour les renseignements.

Alors en Syrie, il aurait contacté les autorités françaises pour exprimer son désir de rentrer, affirmant "préférer les prisons françaises à l'organisation de Daesh". Désormais en Turquie, le jihadiste est sous contrôle des autorités locales, qui veulent le juger elles-mêmes et refusent son extradition vers la France. Ses sept enfants, dont certains ne sont âgés que de quelques mois, sont considérés comme apatrides. BFMTV affirme toutefois que les services français projettent de négocier avec la Turquie pour les faire venir dans l'Hexagone.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Syrie Daesh Jihad
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants