1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Un ferry de la SNCM quitte la Corse après des heurts
2 min de lecture

Un ferry de la SNCM quitte la Corse après des heurts

Un bateau de la SNCM, le Jean-Nicoli, a dû quitter Porto-Vecchio en Corse après des affrontements entre des professionnels de l'île et des marins grévistes.

Le ferry Jean-Nicoli de la SNCM amarré en Corse.
Le ferry Jean-Nicoli de la SNCM amarré en Corse.
Crédit : AFP PHOTO / PASCAL POCHARD-CASABIANCA
La rédaction numérique de RTL & AFP

Objet de heurts entre des professionnels corses et des marins grévistes, le ferry de la SNCM Jean-Nicoli a dû quitter Porto-Vecchio vers Marseille. Le navire a appareillé vers 20H00.

Les affrontements ont mis aux prises quelques centaines de socioprofessionnels et des marins grévistes de la SNCM présents à bord, ce jeudi 3 juillet au soir. Les professionnels, qui considèrent que la grève pénalise l'activité économique de la Corse, ont tenté de monter à bord. Selon une source policière, ils ont mis le feu aux amarres et lancé des pierres, tandis que les marins ont riposté avec des jets d'eau.

Les forces de l'ordre ont dû intervenir et utiliser des gaz lacrymogènes pour séparer les protagonistes.

Le Jean-Nicoli est parti de Porto-Vecchio vers 20H00

D'après le site marinetraffic.com, qui donne la position des navires en temps réel, le ferry mixte Jean-Nicoli se trouvait au sud de Bonifacio vers 22H00. Il doit rejoindre Marseille, a indiqué la direction de la SCNM. La compagnie a dit souhaiter "attendre le rapport du capitaine" pour réagir à ces incidents, précisant seulement, à ce stade, que "la priorité a été d'assurer la sécurité du personnel et du bateau".

À lire aussi

Un peu plus tôt, Frédéric Alpozzo, le délégué syndical de la CGT, avait signalé les incidents et déploré que le bateau n'ait pas été suffisamment protégé. Il n'était pas joignable par la suite.

Les organisations professionnelles contre les grévistes

De nombreuses organisations professionnelles, notamment les chambres de commerce et d'industries des deux départements corses, les chambres d'agriculture, plusieurs syndicats patronaux insulaires, dont le syndicat professionnel des transporteurs de Corse et le Medef, protestent contre la grève de la SNCM, qui conduit la Corse à une "situation économique dramatique".

Ces organisations estiment que la grève de la SNCM, co-délégataire de la délégation de service public (DSP) entre la Corse et le Continent avec la Méridionale, et dont les huit bateaux n'ont pas bougé depuis le 24 juillet, met en péril l'économie de l'île, limitant l'arrivée de touristes et la circulation de marchandises.

Ces organisations ont appelé ce jeudi dans un communiqué "l'ensemble du monde économique, du monde agricole et de la société civile à se mobiliser" et à manifester devant les préfectures de Haute-Corse et de Corse-du-Sud ce vendredi à 15h00.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.