1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Twitter va supprimer les comptes auteurs de harcèlement
2 min de lecture

Twitter va supprimer les comptes auteurs de harcèlement

Le réseau social a annoncé mardi 17 octobre qu'il allait durcir ses conditions d'utilisation pour mieux lutter contre la "nudité non consentie" et le harcèlement.

Twitter s'engage contre le harcèlement
Twitter s'engage contre le harcèlement
Crédit : iStock / Getty Images Plus
Arièle Bonte
Journaliste

Une suspension immédiate et définitive d'un profil. C'est la sanction annoncée par le réseau social Twitter, mardi 17 octobre, pour un compte identifié comme étant "la source ou l'origine de messages contenant de la nudité non consentie et/ou lorsque l'utilisateur montre clairement qu'il a volontairement posté ledit contenu dans le but de harceler".

La notion de "nudité non consentie" va être élargie et concerner les photos de "voyeurs" ("creep shots"), ou des clichés de l'entrejambe de femmes, pris sans leur autorisation ("upskirt imagery", littéralement "photos sous les jupes"), détaille le réseau social dans un communiqué envoyé à l'AFP. 

"Compte tenu du fait que les personnes apparaissant dans ces contenus ne sont généralement pas au courant de leur existence, nous n'exigerons pas que la cible se manifeste pour (les) supprimer", précise encore le groupe avant d'ajouter qu'ils sont "conscients du fait qu'il existe un pan entier de la pornographie consacrée à ce type de contenus", il est "presque impossible de savoir si ce contenu a été ou non diffusé de façon consentie". Dans le doute, Twitter préférera supprimer ces contenus "pour protéger les victimes".

Des mesures en pleine affaire Weinstein

La réseau social prévoit également de permettre à tout utilisateur de dénoncer des cas d'avances sexuelles non désirées sur le réseau et plus seulement aux victimes. Ces mesures interviendront dans les semaines à venir, ajoute Twitter, qui précise qu'elles font suite à une série de tweets postés vendredi 13 octobre par le co-fondateur du groupe Jack Dorsey, qui promettait des mesures de ce type.

À lire aussi

Des utilisateurs reprochent au réseau de ne pas lutter assez contre les contenus litigieux et d'avoir suspendu le compte de la comédienne Rose McGowan, l'une des accusatrices d'Harvey Weinstein. Le producteur américain a démissionné après avoir été accusé, depuis plus d'une semaine, de harcèlement sexuel et de viols par des dizaines d'actrices. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/