1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Twitter : une championne de jeux vidéo raconte son calvaire avec son harceleur
2 min de lecture

Twitter : une championne de jeux vidéo raconte son calvaire avec son harceleur

Kayane, championne de jeux vidéo de combats, a raconté sur Twitter son histoire, qui fait froid dans le dos... et qui ne date pas d'hier

Kayane, championne de e-sport, raconte son harcèlement sur Twitter
Kayane, championne de e-sport, raconte son harcèlement sur Twitter
Crédit : Getty Images
Arièle Bonte
Journaliste

Cela fait des mois que Kayane, championne de jeux vidéo de combat et animatrice de la chaîne Game One, doit faire face au harcèlement d'un homme. Lundi 20 février, la jeune femme de 25 ans devait se "rendre à l’émission anniversaire de Gameblog", comme elle le raconte dans un (long) tweet, publié mardi 21 janvier. Mais la joueuse a dû annuler sa venue à l'événement. En cause : la présence d'un homme - son harceleur - et une grosse frayeur. Une histoire qui fait froid dans le dos.

Dans son long message, Kayane reprend les faits depuis le début. L'homme a commencé à "fouiller Internet" pour, dit-elle, "prendre des photos de mes parents, de mes frères et moi petits et de les poster" sur Instagram et Twitter. Mais l'internaute n'est pas qu'un fan un peu trop passionné. "Il voulait s'immiscer dans ma vie, vraiment, physiquement", ajoute-t-elle.

Le reflexe de la joueuse lorsqu'elle se rend compte que son harceleur "prend des selfies" devant le restaurant de son oncle, "puis, plus tard, devant la boutique" de sa mère ou encore "à côté d'une robe de mariée avec un sourire satisfait" l'air de dire "t'es bientôt ma femme" ? Prévenir la police.

On lui répond que "tant qu'il ne s'est rien passé physiquement", les forces de l'ordre ne pourront rien faire. La seule indication qu'on laisse à la jeune femme : appeler les urgences si le stalker se retrouve devant elle. 

La confrontation

"Bref je désespère. J'ai une crise de nerfs. Je pleure de rage. Je sais pas où il est à Paris et j'ai le sentiment de ne pas être aidée et que rien ne peut être fait", poursuit Kayane dans son récit, précisant qu'elle avait bien identifié l'homme et transmis toutes les informations aux autorités.

À lire aussi

Alors, le soir de l'anniversaire du site spécialisé dans les jeux vidéo - Gameblog -, Kayane découvre sur Twitter que son harceleur est sur place. Elle décide d'aller à sa rencontre, accompagné d'amis et de son frère : "C'était ma seule et unique occasion de l'attraper, explique-t-elle. La police ne m'aidera que si je suis en sa présence. Il ne pourra consulter un psychiatre et se faire soigner QUE si la police l'y mène."

Une publication partagée par @kayanefr le

Kayane confronte alors son harceleur et, comme on lui avait indiqué, elle appelle les urgences devant lui. La police débarque. La championne de e-sport "porte plainte" et doit "consulter un médecin spécialisé pour justifier de la nuisance de ses faits" sur son état de santé mais aussi son travail, son bien-être, écrit-elle, à la fois soulagée et toujours anxieuse parce que l'homme court toujours dans la nature. 

"Le harcèlement pourrit la vie"

"Je tiens à dire que le harcèlement pourrit la vie d'une personne au quotidien", termine Kayane dans son long message posté sur son compte Twitter, fustigeant le manque de prise au sérieux de son cas par les forces de l'ordre

"Imaginez pour une personne seule face au harcèlement, qui n'a même pas autant d'infos que j'ai sur son harceleur, et qui n'est pas assez prise au sérieux par les autorités. Je ne veux pas imaginer la souffrance. Je veux dire aux personnes qui sont victimes de harcèlement, ne gardez pas ça pour vous, parlez en autour de vous, les proches sont vos meilleurs alliés."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/