1 min de lecture Internet

Trafic de bitcoins : "Une monnaie utilisée dans des activités illicites", dit un gendarme

RÉACTION - Pour la première fois en Europe, un trafic de bitcoins a été démantelé dans le sud de la France. L'illustration de l'essor d'une monnaie virtuelle de plus en plus en proie à des dérives criminelles.

Des bitcoins forgés par un ingénieur américain, le 26 avril 2013 dans l'Utah
Des bitcoins forgés par un ingénieur américain, le 26 avril 2013 dans l'Utah Crédit : AFP / GEORGE FREY
Georges Brenier Journaliste RTL

L'affaire est sûrement la première d'une longue série. Un trafic de bitcoin, monnaie virtuelle utilisée dans des transactions sur Interneta été démantelé au début du mois dans le sud de la France. Deux personnes impliquées dans la gestion du site utilisé pour les échanges de bitcoins ont été mises en examen et placées sous contrôle judiciaire.

Au cours des derniers mois, le site spécialisé dans l'échange de bitcoins avait connu un succès fulgurant, avec près de 3.000 transactions enregistrées. Forts d'un bitcoin qui s'échangeait contre environ 450 euros, les suspects ont dégagé des bénéfices de plus d'un million d'euros. Ils projetaient également de créer un casino en ligne entièrement dédié aux monnaies virtuelles.

Une monnaie en vogue sur le dark web

Rien d'illégal sur le papier, car cette crypto-monnaie accessible sans intermédiaires et sans frais est autorisée. Sauf que le site n'était pas déclaré : il ne bénéficiait d'aucun agrément de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), le gendarme français de la banque et des assurances. Aucun papier d'identité n'était non plus réclamé pour les transactions. De quoi devenir un paradis pour tout un tas de voyous désireux de blanchir de l'argent sale issus de différents trafics. 

À lire aussi
Les locaux d'Interpol à Lyon, le 19 octobre 2007 (illustration) pédophilie
Interpol démantèle un énorme réseau de pédophiles connectés sur le "dark web"

"Le problème de cette monnaie, c'est qu'elle est également utilisée dans le dark web, qui n'est pas accessible au commun des utilisateurs, et qui propose généralement des activités illicites d'achat de drogues, de cartes bancaires et d'armes, explique Patrice Reveillac, à la section de recherches de la gendarmerie de Toulouse. C'est grâce à cela que le bitcoin a fait le buzz sur Internet".

>
Trafic de bitcoins : "Une monnaie utilisée dans des activités illicites", dit un gendarme Crédit Média : Georges Brenier | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Internet Internet High-tech
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773109469
Trafic de bitcoins : "Une monnaie utilisée dans des activités illicites", dit un gendarme
Trafic de bitcoins : "Une monnaie utilisée dans des activités illicites", dit un gendarme
RÉACTION - Pour la première fois en Europe, un trafic de bitcoins a été démantelé dans le sud de la France. L'illustration de l'essor d'une monnaie virtuelle de plus en plus en proie à des dérives criminelles.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/trafic-de-bitcoins-une-monnaie-utilisee-dans-des-activites-illicites-dit-un-gendarme-7773109469
2014-07-08 16:04:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/VlDlQRpmTTaMmL-4BltKqw/330v220-2/online/image/2014/0121/7769027635_des-bitcoins-forges-par-un-ingenieur-americain-le-26-avril-2013-dans-l-utah.jpg