1 min de lecture Attentat

Tirs dans un Thalys : zone d'ombre autour du passage d'Ayoub El Khazzani en Belgique

REPLAY / ÉCLAIRAGE - Ayoub El Khazzani est passé par la Belgique mais les enquêteurs belges font face à un trou d'emploi du temps entre mai 2014 et mai 2015.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Tirs dans un Thalys : zone d'ombre autour du passage du suspect en Belgique Crédit Image : DIRK WAEM / BELGA / AFP | Crédit Média : Sina Mir | Durée : | Date : La page de l'émission
Sina Mir et Valentin Chatelier

L'enquête concernant le tireur du Thalys avance aussi en Belgique, mais fait face à des difficultés. Ayoub El Khazzani, le suspect de l'attaque dans un train Thalys le vendredi 21 août, maîtrisé par des passagers, est notamment passé par son pays d'origine : la Belgique.

Mais les détails de ses passages ne sont pas complètement connus des enquêteurs. Un trou subsiste dans son emploi du temps, entre mai 2014 et mai 2015. Il n'a jamais déclaré d'adresse ni même de boite aux lettres dans un centre social. Des informations qui auraient pu permettre d'en savoir plus sur le suspect. Le Marocain n'a eu aucun contact avec la communauté marocaine, établie dans les alentours de la gare de Bruxelles. 

Les enquêteurs doivent donc chercher ailleurs, avec notamment la vidéosurveillance de la ville pour connaitre le trajet du suspect avant qu'il ne monte dans le train. La piste d'un lien avec la cellule jihadiste de Verviers est écartée. Les membres qui étaient connus du renseignement belge ont tous été interpellés au printemps dernier. L'autre point de passage de Ayoub El Khazzani, à Anvers, est également analysé par les enquêteurs. Il pourrait y avoir fréquenté en 2014 le groupuscule "Sharia4Belgium", qui a envoyé des combattants en Syrie entre 2010 et 2012. La filière a été démantelée bien avant l'arrivée du suspect en Belgique mais tous ses membres n'ont pas été interpellés. L'enquête va donc se poursuivre en Belgique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat Fusillade Trains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants