2 min de lecture Terrorisme

Tirs dans un Thalys : le téléphone retrouvé sur le suspect renforce l'idée d'une opération préparée

REPLAY / ÉCLAIRAGE - Ayoub El-Khazzani, le tireur du Thalys est toujours interrogé par la sous-direction antiterroriste à Levallois-Perret, ce lundi 24 août.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Tirs dans un Thalys : le téléphone retrouvé sur le suspect renforce l'idée d'une opération préparée Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : Damien Delseny | Durée : | Date : La page de l'émission
Damien Delseny et La rédaction numérique de RTL

Un nouvel élément dans l'enquête sur les coups de feu tirés dans le Thalys reliant Amsterdam à Paris, vendredi 21 août. Selon Le Parisien, le téléphone trouvé sur le suspect a été activé le jour des faits, laissant penser que l'action a été préparée méthodiquement.

Cela met à mal la défense d'Ayoub el-Khazzani, le suspect. Le jeune Marocain continue d'affirmer qu'il n'est pas un terroriste mais qu'il avait seulement l'intention de détrousser les passagers. Toujours interrogé au siège de la sous-direction antiterroriste à Levallois-Perret, sa garde à vue peut durer jusqu'à demain soir.

Le parcours d'El Khazzani interpelle. Fiché pour son radicalisme par les services espagnols dès 2012, il quitte Algésiras (Espagne) et sa famille en mars 2014. Son père évoque un travail en France pour une société de téléphonie mobile.

Le suspect nie toujours la dimension terroriste de son geste

Cet élément est en cours de vérification. Cependant, il semble être allé en Belgique, puis en Turquie au mois de mai dernier avec peut-être un passage en Syrie, dernière étape de sa préparation. Trois mois plus tard, on le retrouve surarmé dans le Thalys. Étonnant pour celui qui se présente aujourd'hui comme un clochard. Selon sa première avocate, Sophie David, "c'est effectivement étonnant et en contradiction avec ses déclarations. Il dit qu'il a trouvé la kalachnikov mais ne parle absolument pas de l'arme de poing et des armes blanches. Il explique avoir trouvé l'arme dans une valise, cachée dans le jardin public qui se trouve à côté de la gare de Bruxelles".

À lire aussi
Donald Trump, le 26 août 2019 international
Donald Trump confirme la mort du fils préféré de Ben Laden

Le téléphone portable retrouvé renforce l'idée d'une opération préparée avec un souci de discrétion et aussi une volonté de limiter la traçabilité de son action. El Khazzani se veut clochard à la dérive. Il était plus surement un pion téléguidé pour semer la terreur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Fusillade Transports
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779479931
Tirs dans un Thalys : le téléphone retrouvé sur le suspect renforce l'idée d'une opération préparée
Tirs dans un Thalys : le téléphone retrouvé sur le suspect renforce l'idée d'une opération préparée
REPLAY / ÉCLAIRAGE - Ayoub El-Khazzani, le tireur du Thalys est toujours interrogé par la sous-direction antiterroriste à Levallois-Perret, ce lundi 24 août.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/tirs-dans-un-thalys-le-telephone-retrouve-sur-le-suspect-renforce-l-idee-d-une-operation-preparee-7779479931
2015-08-24 07:40:46
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qH8lMyDcFqcQjXLbYkgXSQ/330v220-2/online/image/2015/0822/7779470059_philippe-huguen-afp.jpg