1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Tirs dans un Thalys : François Hollande a remis la Légion d'honneur aux héros
2 min de lecture

Tirs dans un Thalys : François Hollande a remis la Légion d'honneur aux héros

Le chef de l'État a décoré ce lundi matin les quatre hommes qui ont neutralisé le suspect vendredi, qualifiant pour la première fois cette action de "terroriste".

François Hollande remet la Légion d'honneur à Spencer Stone le 24 août 2015 à l'Élysée.
François Hollande remet la Légion d'honneur à Spencer Stone le 24 août 2015 à l'Élysée.
Crédit : MICHEL EULER / POOL / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

"Face au mal du terrorisme, il y a un bien, vous l'incarnez". François Hollande a remis la Légion d'honneur ce lundi 24 août à quatre des hommes qui ont permis d'éviter un carnage dans un Thalys Amsterdam-Paris vendredi. Pour la première fois, le chef de l'État a utilisé le mot de "terrorisme" pour qualifier l'action d'Ayoub El Khazzani

"Depuis vendredi, les Français admirent votre courage, le sang-froid dont vous avez fait preuve, la solidarité qui vous a permis, à mains nues - je dis bien à mains nues - de maîtriser un individu surarmé et prêt à tout", a salué le chef de l'État lors d'une réception à l'Élysée, à laquelle assistaient notamment le Premier ministre belge Charles Michel et l'ambassadrice des États-Unis en France, Jane Hartley. "Votre héroïsme doit être un exemple pour beaucoup et une inspiration. Face au mal qui est là et qui s'appelle le terrorisme, il y a un bien qui est celui de l'humanité. C'est celui que vous incarnez". 

Un Français parmi les héros

Décontractés en polo de couleur, les jeunes Américains devenus héros planétaires - Spencer Stone, 23 ans, Alek Skarlatos, 22 ans, deux soldats en vacances, et leur ami Anthony Sadler, 23 ans - et le Britannique Chris Norman, 62 ans, en costume clair, ont ensuite été solennellement faits chevaliers de la Légion d'honneur par François Hollande.

Le président a également salué le geste du passager français ayant, dès le début, tenté de neutraliser le jeune islamiste. Ce diplômé de l'Edhec de 28 ans travaille pour une banque française à Amsterdam et souhaite garder l'anonymat. François Hollande a également rendu hommage au Franco-Américain Mark Moogalian, 51 ans, blessé par balle pendant l'attaque et toujours hospitalisé à Lille. Ils recevront eux aussi la plus haute distinction française ultérieurement. Outre ces six hommes, les autorités saluent également le rôle joué par un autre Français. Il s'agit d'un agent de la SNCF, dont Spencer Stone a dit dimanche, lors d'une conférence de presse à l'ambassade des États-Unis à Paris, qu'il les avait aidés à maîtriser El Khazzani.

À lire aussi

De très nombreux médias étaient présents à l'Élysée pour couvrir cette cérémonie, à laquelle assistaient également le Premier ministre Manuel Valls, plusieurs ministres, ainsi que le président de la SNCF Guillaume Pépy, des élus locaux, dont le maire d'Arras Frédéric Leturque, des représentants des services de police et de secours et des médecins.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/