2 min de lecture Militaires

Terrorisme : l'opération "Sentinelle" touche-t-elle à sa fin ?

Mise en place à la suite des attentats contre Charlie Hebdo, l'opération "Sentinelle" est de plus en plus débattue en hauts lieux. Si bien qu'elle pourrait prochainement s'achever.

Une patrouille de soldats français dans le cadre l'opération antiterroriste Sentinelle à Paris le 30 décembre 2015 (illustration).
Une patrouille de soldats français dans le cadre l'opération antiterroriste Sentinelle à Paris le 30 décembre 2015 (illustration). Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Maxime Magnier

En janvier 2015, la France était frappée en son cœur lors de l'attaque terroriste contre Charlie Hebdo. Pour sécuriser le territoire national, le gouvernement mettait alors en place l'opération "Sentinelle", soit un déploiement maximum de 10.000 militaires répartis sur l'Hexagone et arpentant les rues.

En janvier 2015, donc, puis quelques mois plus tard, en novembre de la même année, le dispositif était porté à son niveau le plus élevé, comme il l'est actuellement pour l'Euro, un événement jugé à haut risque. Mais plusieurs arguments semblent pointer vers une réflexion sur le sujet, et les partisans d'un abandon de "Sentinelle" se font de plus en plus nombreux et pressants.

Selon une source citée par Le Figaro, "Il n'y a pas d'opération militaire à laquelle il ne faille pas, un jour, mettre un terme", et ce parce que "plus on se place dans la durée, plus les risques de contournement et la vulnérabilité augmentent". En allant plus loin dans ce raisonnement, certains détracteurs du dispositif l'avaient même comparés à la Ligne Maginot, rempart massif et réputé infranchissable, mais finalement contourné par l'armée allemande en 1940.

Vers la mise en place d'une autre organisation ?

D'autres évoquent des dysfonctionnements de types encore différents, relatifs au fonctionnement interne de l'armée et à son entrainement ou à son moral, notamment. Une source militaire du Figaro affirme ainsi que "ce n'est pas possible de continuer avec un système dans lequel autant d'hommes sont engagés". L'opération "Sentinelle" semble donc avoir fait son temps et pourrait laisser place à une autre organisation. Rappelons, notamment que la lutte antiterroriste est normalement dévolue aux forces de sécurité, comme la police et la gendarmerie.

À lire aussi
Disparus le 30 juillet dans un naufrage au large des côtes californiennes, les opérations de recherches avaient démarré le jour même. États-Unis
Californie : fin des recherches pour les 8 militaires américains disparus en mer

Et si une source du Figaro affirme qu'un "changement de nature" du dispositif s'impose davantage qu'un "reformatage" de celui-ci, la réflexion doit encore être menée au ministère de la Défense. L'opération militaire, quant à elle, devrait perdurer pendant plusieurs mois encore, mais semble disposer d'un longévité de plus en plus courte.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Militaires Sécurité Attentats
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants