2 min de lecture Terrorisme

Tahar Ben Jelloun appelle à "cultiver l'appartenance républicaine"

INVITÉ RTL - L'écrivain marocain publie "Le Terrorisme expliqué aux enfants" aux éditions du Seuil.

micro générique L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
L'invité RTL du week-end du 10 septembre 2016 Crédit Image : MARC ALEX / AFP | Crédit Média : Céline Landreau | Durée : | Date : La page de l'émission
Céline Landreau
Céline Landreau et La rédaction numérique de RTL

Après l'interpellation de trois femmes musulmanes qui projetaient un attentat aux bonbonnes de gaz, l'écrivain Tahar Ben Jelloun, qui vient d'écrire Le Terrorisme expliqué aux enfants (Seuil), fait part de son inquiétude. "Je me suis dit que des jeunes de 19 ans ne sont pas à l'abri d'égarement et d'endoctrinement total. Cela est incompréhensible", affirme-t-il. Dans le même temps, l'inclination de certains Français pour les amalgames entre islam et terrorisme s'accroît. "L'islam n'a rien à voir avec le terrorisme islamique", explique Tahar Ben Jelloun, qui insiste sur la distinction à faire entre l'islam et l'islamisme radical. 

"Il y a un islam comme les religions chrétienne ou judaïque, qui prêche la paix, la fraternité, qui dit 'tuer un innocent c'est comme si vous tuez l'humanité'", puis "il y a d'autres lectures de l'islam qui sont faites d'après une interprétation littéraliste et caricaturale, qui rejoignent une idéologie de destruction, de haine, de vengeances contre l'occident, contre le mode de vie des Occidentaux", dépeint l'écrivain. 

Modifier la loi de 1905 sur la laïcité ? "Surtout pas"

Mais ces distinctions selon lui sont négligées et génèrent une défiance envers la communauté musulmane. "On est sur une pente absolument glissante et cela depuis plus de trente ans. Des choses n'ont pas été faites à temps", estime-t-il. "Je pense qu'on est aujourd'hui dans une situation inquiétante et je pense qu'il faut revoir la législation et renforcer l'État de droit. Peut-être pas par de nouvelles lois mais par de nouvelles initiatives, affirme Tahar Ben Jeloun. Au Maroc, les menaces existent comme en France mais, au Maroc, toute la population est vigilante et tout le monde travaille avec la police pour qu'il n'y ait plus jamais d'attentats dans le pays et chaque semaine des cellules terroristes sont démantelées parce que tout le monde est vigilant."

Modifier la loi de 1905 sur la laïcité ? "Surtout pas. Il faut la renforcer et mieux l'expliquer aux gens. Les jeunes confondent laïcité et athéisme, ils pensent que la laïcité est la lutte contre la religion, alors que ce n'est pas du tout ça, estime l'écrivain. Il faut renforcer les règles et les lois de la laïcité. L'histoire du burkini est un peu ridicule parce que c'est arrivé après les deux attentats terribles cet été, les gens étaient à cran, il y avait une tension énorme, des politiques se sont servis de cela pour faire du bruit et puis c'est tout", tranche Tahar Ben Jelloun.

À lire aussi
Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, couple de policiers tués à Magnanville terrorisme
Attentat de Magnanville : un suspect placé en garde à vue

Ce dernier fera partie de la Fondation pour l'islam de France, dont le président, Jean-Pierre Chevènement a récemment demandé la "discrétion" aux musulmans. "Il a eu ce mot maladroit mais je le connais, il connaît très bien la culture musulmane, la culture arabe, la culture de l'immigration", le défend Tahar Ben Jelloun. "Pour continuer à vivre ensemble il faut cultiver l'appartenance républicaine, aimer ce pays (la France, ndlr) qui a des valeurs formidables de coexistence, et pratiquer sa religion dans le privé. Il ne faut pas que cela envahisse l'espace public, l'école, l'administration, etc. L'écrasante majorité des musulmans en France sont des gens paisibles qui vivent un islam paisible, qui n'ont rien à voir avec ces égarés qui tuent et qui sont des serial killers", lance l'écrivain.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Islam Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants