1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Syrie : un jihadiste français affirme n'avoir "commis aucune exaction"
1 min de lecture

Syrie : un jihadiste français affirme n'avoir "commis aucune exaction"

Un jihadiste originaire de Rennes, soupçonné d'avoir combattu pour le groupe terroriste, a répondu aux questions d'une équipe de la chaîne France 2 qui s'est rendue en Syrie.

"Arrivé ici j'ai trouvé beaucoup de personnes qui voulaient rentrer chez elles."
"Arrivé ici j'ai trouvé beaucoup de personnes qui voulaient rentrer chez elles."
Crédit : BULENT KILIC / AFP
Sarah Belien

"Tous ceux qui sont chez Daesh n'ont pas la pensée de Daesh". Ce sont les mots d'un jihadiste français interrogé par une équipe de France 2 qui s'est rendue en Syrie. Dans un reportage diffusé le 26 juillet, l'homme de 38 ans, soupçonné d'avoir combattu pour le groupe terroriste, assure n'avoir jamais combattu pour Daesh. Originaire de Rennes, le jihadiste avait été arrêté au nord de Raqqa en juillet dernier. Depuis, il est détenu en Syrie par les forces kurdes. Le Breton explique avoir rejoint la Syrie en 2014 afin de retrouver sa femme, partie rejoindre l'organisation État Islamique.

"Je n'ai fait d'exaction, ni de combat, ni d'entraînement", affirme le Français. Il explique par ailleurs avoir tenté de fuir plusieurs fois Raqqa, ce qui lui aurait valu d'être emprisonné. "Arrivé ici j'ai trouvé beaucoup de personnes qui voulaient rentrer chez elles," poursuit le Breton. Lorsque le journaliste évoque le 13 novembre, date des attentats de Paris, le Français répond ne pas avoir été mis au courant de l'attaque. Tout d'abord, la date ne lui évoquait rien, puis il explique qu'il avait été au courant par la propagande que faisait Daesh par vidéos.

Autre point abordé, les français qui se trouvaient avec lui. La chaîne affirme que l'interrogé émettait plus de réserves dans ses réponses. Il déclare tout de même avoir croisé entre 50 et 60 personnes françaises. Le journaliste voulant savoir s'il y avait un quartier français, l'homme répond, "on va dire un quartier européen oui sûrement."

Les forces kurdes qui détiennent le français ont assuré aux journalistes qu'il minimisait son implication au sein de Daesh, comme la majorité des jihadistes prisonniers.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.